english |  français |  español Voir les fils RSSFils RSS  Accueil  |  Contacts  |  FAQs  |  Recherche  |  Plan du site  |  Politique en matière de divulgation de l’information
S’attaquer à la violence contre les enfants

Julie Lillejord, former UN Volunteer, with one of the interview teams that were working on the ground, collecting data for the national study on violence against children. (Matthew Gladden, 2012)Julie Lillejord, former UN Volunteer, with one of the interview teams that were working on the ground, collecting data for the national study on violence against children. (Matthew Gladden, 2012)Julie Lillejord, Former UN VolunteerJulie Lillejord, Former UN Volunteer
08 mars 2012

Tanzanie: Julie Lillejord (Norvège) est une ancienne Volontaire des Nations Unies pour le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF). Elle occupe actuellement le poste de Jeune expert associé en politique de l’égalité des sexes au Bureau de coordination des affaires humanitaires (OCHA).

De 2009 à 2011, Julie a travaillé à Dar es Salaam en Tanzanie comme Volontaire des Nations Unies, Spécialiste de la Protection de l’Enfance pour l’UNICEF. Sa fonction principale était de coordonner et de faciliter une étude nationale sur la violence à l’encontre des enfants. Cette étude était facilitée par l’UNICEF, les Centres de contrôle des maladies (CDC), et l’Université de Muhimbili, en étroite collaboration avec le gouvernement tanzanien, et visait à traiter le problème de la violence à l’encontre des enfants.

Dans le cadre de cette étude nationale,  plus de 4 000 garçons et filles tanzaniens entre 13 et 24 ans ont été interviewés quant à leurs expériences d’abus sexuel, physique et émotionnel. Un rapport sur cette étude, publié en 2011, indiquait qu’un grand nombre d’enfants sont victimes d’abus sexuel, physique ou émotionnel avant l’âge de 18 ans, abus souvent perpétrés par un membre de leur entourage dans leur communauté, à l’école, ou au foyer. Le rapport soulignait le caractère répandu, et en grande partie méconnu, du problème.

« Mon travail pour l’UNICEF fut très intéressant, significatif, et important. Il m’a fait comprendre que je voulais poursuivre une carrière dans ce secteur. Les souvenirs de mon travail et de ma vie en Tanzanie ne me quitteront jamais.  Cette expérience m’a donné un aperçu des problèmes de développement auxquels de nombreux pays, et notamment les pays africains,  doivent faire face aujourd’hui. »
-- Julie Lillejord, ancienne Volontaire des Nations Unies.

Actuellement, Julie travaille en tant qu’Officier en politique de l’égalité des sexes au siège d’OCHA à New York. Elle fait partie de l’Equipe de Mobilisation de la Problématique hommes-femmes qui est responsable de l’intégration des inégalités entre les sexes dans les programmes. Le rôle de Julie est de garantir aux femmes, fillettes et jeunes filles, ainsi qu’aux hommes et aux garçons, un égal accès à l’aide humanitaire et à ses bienfaits.

Le programme VNU est administré par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD)