english  |  français |  español  Voir les fils RSSFils RSS  Accueil  |  Contacts  |  FAQs  |  Recherche  |  Plan du site  |  Politique en matière de divulgation de l’information
 
REPAJE : Nouveau centre d’écoute et d’orientation au Burkina Faso

30 avril 2004

Houndé, Burkina Faso: Au Burkina Faso, les autorités de la province du Tuy et le Comité Régional de Pilotage du projet REPAJE ont procédé à l’ouverture officielle du nouveau centre d’écoute et d’orientation de Houndé, 200 km au sud-est de la capitale Ouaguadougou. Le centre est une nouvelle réalisation du projet REPAJE mené avec des Volontaires des Nations Unies qui appuient les jeunes défavorisés et marfinalisés dans les provinces du Houet et du Tuy. En mars 2003 un premier centre d’écoute et d’orientation avait été installé à Bobo-Dioulasso dans la province du Houet.

Le projet a été mis en œuvre avec le concours du Gouvernement du Grand-Duché du Luxembourg et son exécution a été confié au Programme des Volontaires des Nations Unies (VNU) appuyé par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD).

Dans son discours, le Président du Comité Régional de Pilotage du REPAJE, M. Sié Jean de la Croix PODA, a parlé de message d’espoir, « en raison de l’approche spécifique du projet qui vise non seulement les jeunes marginalisés mais aussi leurs parents. » En effet, les difficultés de ces jeunes sont souvent liées à l’environnement familial et la situation de pauvreté des parents.

La province du Tuy, qui compte 200 000 habitants avec le chef-lieu Houndé fait partie des zones du Burkina qui font face au phénomène de l’exode rural des jeunes. Le manque de soutien, l'insuffisance des facilités pour acquérir une formation ou accéder à un métier, la déscolarisation et le départ des enfants dans la rue. sont autant de maux qui favorisent la marginalisation des jeunes. D’autres fléaux sociaux graves menacent aussi les jeunes dans cette province. Il s’agit des infections sexuellement transmissibles dont le VIH/Sida, de la toxicomanie des jeunes et des grossesses non-désirées chez les jeunes filles.

Les jeunes peuvent trouver conseils auprès du nouveau centre d’écoute et d’orientation qui est logé dans une ancienne maison des jeunes. Il comprend deux salles d’écoute, un bureau, une salle polyvalente pour des animations, réunions et formations des jeunes (près de 60 places), deux locaux extérieurs, un plateau sportif et une terrasse pour des spectacles et animations en plein air.

La cérémonie d’inauguration du centre a été organisée avec l’assistance de jeunes volontaires membres des associations du Tuy. Les jeunes volontaires locaux ont installé les apatams pour abriter les invités. Ils ont collaboré activement pour la sonorisation des lieux et la solution de diverses questions matérielles, notamment la pause des affiches, la distribution de tracts et d’invitations dans les quartiers. D’autre part, des volontaires de la troupe théâtrale MiHakiri de Houndé ont préparé un sketch qu’ils ont présenté avec brio lors de la causerie-débat populaire pour la sensibilisation du public.

Le programme VNU est administré par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD)