Sites Web régionaux du programme VNU

Le programme VNU travaille dans 150 pays et territoires, déployant des Volontaires des Nations Unies pour faire progresser le développement durable au niveau local. Explorez notre travail dans les différentes régions du monde.

voir
Afrique Occidentale et Centrale
voir
East and Southern Africa
Afrique Orientale et Australe
voir
Arab States
États Arabes
voir
Europe and the CIS
Europe et CEI
voir
Latin America
Amérique latine et Caraïbes
voir
Asia and the Pacific
Asie et Pacifique

Traduire le site d'information sur la violence sexiste

« J’ai un intérêt particulier pour les questions relatives aux femmes et aux réfugiés et cette  tâche m'a permis de contribuer de façon modeste au précieux travail de cette organisation. Cela m'a également permis d'acquérir de nouvelles compétences informatiques et une compréhension plus importante du travail de cette organisation. »

Grâce à la Volontaire en ligne ONU Dominique Mac Neill, originaire de France, le site internet du Système de gestion des informations sur la violence basée sur le genre (Gender-Based Violence Information System - GBVIMS) (www.gbvims.org) est désormais disponible en français.

Le GBVIMS est un partenariat inter-agences de plusieurs agences des Nations Unies et du International Rescue Committee (IRC, Comité de secours international). Il permet aux humanitaires qui répondent aux incidents de violences sexistes de récolter, analyser et partager de façon efficace et en toute sécurité des données rapportées par les survivants de violences sexistes.

« La traduction en français est particulièrement importante car de nombreuses organisations qui pourraient utiliser le GBVIMS viennent de pays francophones et Dominique a fait un travail remarquable », a déclaré Kristy Crabtree de l'IRC. Dominique, traductrice de profession, a apprécié cette collaboration.

« J’ai un intérêt particulier pour les questions relatives aux femmes et aux réfugiés et cette  tâche m'a permis de contribuer de façon modeste au précieux travail de cette organisation. Cela m'a également permis d'acquérir de nouvelles compétences informatiques et une compréhension plus importante du travail de cette organisation. »
--Dominique MacNeill, Volontaire en ligne ONU