Œuvrer pour la démocratie, l’autonomisation des jeunes et la protection de l’environnement

Actualités

Depuis septembre 2010, le Nigérien Souley Garba, Volontaire des Nations Unies, s’engage aux côtés des jeunes de Hinche, en Haïti, pour le développement et la protection de l’environnement, en parallèle à son travail d’Officier électoral au bureau régional de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH). C’est ainsi qu’il contribue non seulement à la stabilisation politique du pays en apportant son appui logistique au CEP, l’organe haïtien chargé de la conduite du  processus électoral, mais également à la création d’opportunités économiques pour les jeunes de la région.

Souley Garba (troisième à partir de la droite), originaire du Niger, consacre son temps libre en dehors de son travail en tant qu’Officier électoral au bureau régional de la MINUSTAH à aider les associations de jeunes locales à confectionner puis vendre des articles à partir de bidons en plastiques recyclés. Cette initiative, qu’il a lui-même financée, offre des opportunités économiques aux jeunes tout en contribuant à la protection de l’environnement. (Nations Unies/MINUSTAH, 2014)

Depuis septembre 2010, le Nigérien Souley Garba, Volontaire des Nations Unies, s’engage aux côtés des jeunes de Hinche, en Haïti, pour le développement et la protection de l’environnement, en parallèle à son travail d’Officier électoral au bureau régional de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH). C’est ainsi qu’il contribue non seulement à la stabilisation politique du pays en apportant son appui logistique au CEP, l’organe haïtien chargé de la conduite du  processus électoral, mais également à la création d’opportunités économiques pour les jeunes de la région.

« Tout en exerçant mon emploi à plein temps, je consacre mes heures libres aux associations locales œuvrant dans le département du Centre et plus particulièrement à l’Association des Jeunes Volontaires pour le Développement du Centre (AJVDC)», confie fièrement ce père de famille.

Dédiant quotidiennement une heure à cette mission, Souley est parvenu à monter en septembre dernier un microprojet de protection de l’environnement. Financé sur fonds propres, il consiste à former, conseiller et doter l’AJVDC de 20.000 bidons destinés à être recyclés.

« Avec ces bidons qu’il a gracieusement mis à notre disposition, nous confectionnons des paniers, des pots de fleurs, des porte-bières, des tableaux et des cadres pour photos que nous revendons par la suite, et cela nous sert à développer un début de budget de fonctionnement pour notre organisation », explique Rosier William, Président de l’AJVDC, une structure à vocation sociale constituée de 80 élèves et étudiants dans le domaine de l’art, de la plomberie, de la culture, du traitement de l’eau et de la protection de l’environnement.

De son côté, le Représentant du Ministère de la Jeunesse, des Sports et de l’Action Civique, Mézand Celestin, se félicite d’un projet qui « a le double avantage de participer à la protection de l’environnement et de créer des emplois pour beaucoup de jeunes de Hinche ».

En effet, ces produits recyclés ont déjà commencé à être achetés par la population locale. Le propriétaire d’un restaurant de Hinche, Roger Augustin, explique notamment qu’il achète ces produits recyclés, non seulement pour les utiliser dans son établissement, mais également dans une volonté de promouvoir les activités des jeunes membres de l’AJVDC.

Le Chef du bureau régional de la MINUSTAH à Hinche, Marc Nteturuye, se réjouit également de cette initiative originale qui rehausse non seulement l’image de son institution mais également celle des Volontaires des Nations Unies. « C’est une initiative qui doit inspirer d’autres personnes à se rendre utiles à la communauté », estime-t-il.

Souley Garba a occupé ses premières fonctions de Volontaire ONU Spécialiste des questions électorales à Madagascar en 2007, puis en République démocratique du Congo, avant de rejoindre le bureau régional de la MINUSTAH à Hinche.

« Mes expériences précédentes en matière d’organisation des élections m’ont permis d’être à l’aise dans le travail pour lequel je suis en Haïti », explique-t-il. « Et d’un autre côté, en étant actif dans des associations des droits de l’homme, je suis heureux de l’assistance que j’apporte à mes frères et sœurs haïtiens regroupés dans des ONG et des associations ».

Souley Garba compte poursuivre son appui à d’autres associations du département central d’Haïti. « Prendre d’autres projets en charge, en plus de mes tâches professionnelles, fait de moi une personne plus ouverte au monde », assure-t-il.