Former des formateurs pour promouvoir le Volontariat et l'engagement civique des jeunes

Actualités

Dans une région où plus de 60% de la population a moins de 30 ans, il est primordial de faire participer les jeunes dans le développement durable. La formation de formateurs à Amman permettra aux participants de maximiser l'impact des jeunes volontaires comme partenaires d'un changement positif!

Dans une région où plus de 60% de la population a moins de 30 ans, il est primordial de faire participer les jeunes dans le développement durable. La formation de formateurs à Amman permettra aux participants de maximiser l'impact des jeunes volontaires comme partenaires d'un changement positif!

"Nous voulons nous assurer de l'existence d'espaces sécurisés et non-abusifs pour que les jeunes puissent se porter volontaires. Nous devons nous assurer que nous travaillons constamment pour une gestion d'excellence de ce volontariat des jeunes, de sorte que la réputation de vos programmes auprès de la population soit perçue comme des espaces sécurisés et sûrs pour se porter volontaire", a déclaré Richard Dictus, Coordonnateur Exécutif du programme VNU.

Aujourd'hui, plus que jamais, les jeunes femmes et hommes sont les acteurs du changement, construisant de nouvelles réalités pour eux-mêmes et pour leurs communautés. Partout dans le monde, les jeunes sont les moteurs du changement social et de l'innovation, en faisant valoir le respect de leurs droits humains fondamentaux et de leurs libertés, cherchant de nouvelles occasions d'apprendre et de travailler ensemble pour un meilleur avenir. L'UNESCO reconnaît cette réalité, et priorise son travail avec et en faveur des jeunes à travers l'ensemble de ses programmes.

L'organisation poursuit cette logique grâce à sa Stratégie Opérationnelle pour la Jeunesse 2014-2021, qui est le résultat d'un long processus de révision et de consultation, engageant les jeunes et les Etats membres. Ceci permet à la fois d'innover et de consolider l'action de l'UNESCO pour la Jeunesse.

Les cinq jours de formations permettront l'échange d'information et de bonnes pratiques entre les participants venus du Liban, de la Palestine, du Yémen, de Bahreïn et de Jordanie, et permettront aussi de renforcer l'inclusion des jeunes dans le développement durable dans des pays qui souffrent de conflits. De plus, les participants recevront une formation de gestion des volontaires, afin de garantir que les volontaires dans leurs organisations ressortent avec une expérience positive. Cette formation s'inscrit dans l'effort du programme VNU à renforcer les capacités du réseau de la jeunesse et des organisations de la société civile dans la promotion du volontariat des jeunes.