Journée internationale des Casques bleus des Nations Unies – Message du Coordonnateur exécutif

Actualités
29 mai 2017
Bonn, Allemagne

À l’occasion de la Journée internationale des Casques bleus des Nations Unies, le programme des Volontaires des Nations Unies s’associe à la célébration mondiale des opérations de maintien de la paix des Nations Unies et du thème de cette année, « Investir dans la paix à travers le monde ».

Trois missions de maintien de la paix des Nations Unies mises en œuvre de longue date, l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI), la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH) et la Mission des Nations Unies au Libéria (UNMIL) sont en train de réduire leurs activités et arriveront à terme dans les mois suivants.

Les opérations de maintien de la paix des Nations Unies reposent traditionnellement sur le personnel militaire. Au cours des 25 dernières années, les fonctions de police et les fonctions civiles se sont imposées de façon exponentielle comme une réponse aux nouveaux conflits et aux menaces émergentes contre la paix dans le monde entier. Les opérations des Nations Unies se chargent à présent du maintien de la paix, mais elles soutiennent aussi les institutions de gouvernance, la surveillance des droits de l’homme, la réforme du secteur de la sécurité, le désarmement, la démobilisation et la réintégration des ex-combattants ainsi que d’autres domaines essentiels à la construction d’une paix véritablement durable.


Le thème de cette année, qui appelle les États membres à investir dans la paix, intervient dans un contexte d’une importance particulière. Dans un monde où la plupart des crises humanitaires sont déclenchées par des conflits complexes, les ressources investies pour la paix doivent produire des résultats tout en étant plus efficaces. Ceci requerra de plus grands investissements dans la prévention des conflits, un domaine où le VNU peut contribuer de façon importante grâce à sa mobilisation de jeunes volontaires dédiés à la prévention de la violence et à la consolidation de la paix, favorisant ainsi la cohésion sociale dans les pays fragiles.


Dans ce contexte, trois missions de maintien de la paix des Nations Unies mises en œuvre de longue date, l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI), la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH) et la Mission des Nations Unies au Libéria (UNMIL) sont en train de réduire leurs activités et arriveront à terme dans les mois suivants.


ONUCI, par exemple, a accueilli 771 Volontaires des Nations Unies au cours des dix dernières années. Ces personnes dévouées ont travaillé dans un large éventail de domaines, notamment en tant que juristes, agents des affaires juridiques et civiles, experts en alimentation et nutrition, agents des droits de l'homme, contrôleurs de mouvement, logisticiens, ingénieurs et médecins.


Un tiers des Volontaires des Nations Unies travaillent dans le cadre de missions de maintien de la paix à travers le monde. Au cours des 25 dernières années, plus de 14 000 Volontaires des Nations Unies ont été déployés pour soutenir les processus de paix dans plus de 40 missions politiques et opérations de maintien ou de consolidation de la paix, ainsi qu’en appui aux bureaux de consolidation de la paix des Nations Unies, dans le monde entier. Ils garantissent l’accès aux services sociaux de base – notamment à l’éducation, aux soins de santé de base et aux services juridiques et administratifs – aux communautés locales des régions isolées où sévissent des conflits incessants.


Les Volontaires des Nations Unies participant aux missions de maintien de la paix sont déployés sous la tutelle de la Section de la programmation de la paix, qui gère un ensemble de 20 pays en situation de crise et d’après-crise dans le monde entier. Il s’agit d’une entreprise de grande envergure, qui compte de nombreuses situations sur le terrain imprévisibles, dangereuses et instables.


L’an dernier, la Volontaire des Nations Unies Anita Andreevska Mitrovsk, ingénieure originaire de Macédoine déployée auprès de l’ONUCI, a perdu la vie lors d’une attaque terroriste dans un hôtel situé à l’extérieur d’Abidjan. En 2016, Mme Om Dorji (Bhoutan, UNMIL) et Mme Salamata Bocar Ly (Mauritanie, MINUSCA) ont également perdu la vie au service de la paix.


Tous les jours, les Casques bleus s’exposent au danger en protégeant des civils des conséquences de la violence physique. La Journée internationale des Casques bleus des Nations Unies est l’occasion de rendre l’hommage qu’ils méritent à celles et à ceux qui donnent leur vie pour la paix et qui consacrent leur existence à préserver la paix.


Les Volontaires des Nations Unies sont des défenseurs fiables et précieux des missions de maintien de la paix dans le monde entier. Leur travail est apprécié à tous les niveaux du système des Nations Unies, comme le montre la place de premier plan qu’occupe Judith Ros Domingo, Volontaire des Nations Unies déployée au Kosovo dans le message vidéo officiel du Secrétaire général des Nations Unies M. Antonio Guterres à l’occasion de cette journée du 29 mai.


Le dossier spécial mis en ligne aujourd’hui sur notre site Web rend un hommage particulier aux Volontaires des Nations Unies déployés dans le cadre des missions de maintien de la paix. Ce dossier fournit des informations sur le programme VNU et le maintien de la paix, des exemples concrets de Volontaires des Nations Unies participant à différentes missions ainsi qu’une vue d’ensemble des futures tendances dans ce domaine.


Je vous encourage à vous joindre à nous pour rendre l’hommage qu’ils méritent à toutes celles et à tous ceux qui, chaque jour, travaillent pour garantir un avenir meilleur à des millions de personnes.