Le programme VNU et le PNUE signent un mémorandum d’accord

Actualités
17 mars 2014
Nairobi, Kenya

Le programme des Volontaires des Nations Unies a signé cette semaine un mémorandum d’accord avec le programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE). S’exprimant lors de la cérémonie, le Coordinateur exécutif du programme VNU, Richard Dictus, a déclaré : « le PNUE et le programme VNU ont ici une formidable occasion d’innover en mobilisant les jeunes et en créant une nouvelle base scientifique en appui des progrès vers un développement durable, ainsi qu’en utilisant les réseaux sociaux et les nouvelles technologies de communication. Avec ce mémorandum d’accord, nos institutions posent le fondement d’un partenariat global pour améliorer la visibilité, la connaissance scientifique et la reconnaissance des questions environnementales par la mobilisation de volontaires. »

Ibrahim Thiaw, Secrétaire général adjoint des Nations Unies et Directeur exécutif adjoint du PNUE et Richard Dictus, Coordinateur exécutif du programme VNU (à gauche), signent le mémorandum d’accord entre les deux institutions. (PNUE, 2014)

Le programme des Volontaires des Nations Unies a signé cette semaine un mémorandum d’accord avec le programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE). S’exprimant lors de la cérémonie, le Coordinateur exécutif du programme VNU, Richard Dictus, a déclaré : « le PNUE et le programme VNU ont ici une formidable occasion d’innover en mobilisant les jeunes et en créant une nouvelle base scientifique en appui des progrès vers un développement durable, ainsi qu’en utilisant les réseaux sociaux et les nouvelles technologies de communication. Avec ce mémorandum d’accord, nos institutions posent le fondement d’un partenariat global pour améliorer la visibilité, la connaissance scientifique et la reconnaissance des questions environnementales par la mobilisation de volontaires. »


Une centaine de Volontaires de l’ONU ont été déployés auprès du programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) au cours des sept dernières années, apportant leur appui à la conservation, à la protection, et à l’amélioration de l’environnement et des ressources naturelles, y compris la biodiversité. Ils travaillent au sein des communautés, à la base, ce qui leur confère une position avantageuse pour développer la résilience de celles-ci aux impacts des changements climatiques.


Ibrahim Thiaw, Secrétaire général adjoint des Nations Unies et Directeur exécutif adjoint du PNUE a quant à lui déclaré: « le PNUE s’engage à travailler aux côtés du programme VNU pour améliorer la reconnaissance du volontariat comme un élément significatif pour le succès de ses programmes et activités. Le programme VNU joue un rôle pivot en fournissant les capacités nécessaires à la mise en œuvre des projets des Nations Unies dans le monde. Cet accord nous permet d’étendre notre collaboration actuelle, déjà fructueuse, dans de nouvelles directions et d’impliquer les jeunes dans la poursuite du développement durable. »


Les Volontaires des Nations Unies apportent leur appui aux communautés qui se relèvent de catastrophes et de conflits au travers de la gestion durable de l’environnement et des ressources naturelles. De plus, ils veillent à ce que les services et bénéfices issus des écosystèmes soient inclus dans les plans de développement. Les Volontaires de l’ONU, du fait même de la nature inclusive du volontariat, font progresser les efforts du PNUE afin de promouvoir la participation des communautés dans l’amélioration de la viabilité et de la gouvernance environnementales.


Le volontariat des jeunes est également un moyen innovant d’encourager le développement Sud-Sud au niveau mondial. La récente Exposition mondiale sur le développement Sud-Sud qui s’est tenue à Nairobi, au Kenya, du 28 octobre au 1er novembre 2013, en est un exemple. Environ 40 volontaires ont activement contribué à cet évènement, apportant un appui logistique et rédactionnel, rédigeant des comptes rendus des conclusions et des résumés des discussions des tables rondes et disséminant ces informations au travers des réseaux sociaux. Le programme VNU a joué un rôle essential dans la mobilisation de 25 Volontaires de l’ONU en ligne pour contribuer à l’organisation de l’Exposition mondiale sur le développement Sud-Sud.


Lors de la signature du mémorandum d’accord, le PNUE a manifesté son intérêt à mobiliser des Volontaires de l’ONU en ligne pour effectuer des missions de traduction ou d’analyse de données dans le domaine de l’environnement, de la recherche scientifique et de la communication/sensibilisation. Les discussions ont également porté sur la manière dont cette collaboration pourrait venir enrichir l’expérience des Volontaires de l’ONU en ligne en matière de gestion environnementale et aider à mobiliser de jeunes Volontaires de l’ONU en ligne dans les processus de décisions et de sensibilisation concernant les questions environnementales.  


Le programme VNU et l’UNEP ont en commun leur engagement à aller à la rencontre de la jeunesse et à porter sa voix dans les débats. Le cadre posé par ce mémorandum d’accord permettra au programme VNU et à l’UNEP d’examiner la possibilité de déployer des Jeunes Volontaires de l’ONU dans le cadre d’activités conjointes en faveur du développement.


Pour en savoir plus, consultez UNV partnering with UNEP (en anglais).

Le programme des Volontaires des Nations Unies (VNU) est l’organisation de l’ONU qui promeut le volontariat afin de soutenir la paix et le développement de par le monde. Le volontariat peut transformer le rythme et la nature du développement et il profite à la fois à l’ensemble de la société et à la personne qui se porte volontaire. Le programme VNU contribue à la paix et au développement en prônant le volontariat mondialement, en encourageant ses partenaires à intégrer le volontariat dans la programmation du développement et en mobilisant des volontaires.

En 2013, le programme VNU a mobilisé au total 6 459 Volontaires. D’âge moyen 38 ans et disposant des qualifications et compétences professionnelles requises, soit 5 à 10 ans d’expérience, ces Volontaires des Nations Unies ont servi, en 2013, dans 129 pays et étaient de 152 nationalités différentes. La plus grande partie est originaire de pays en développement. Un Volontaire sur quatre était en poste dans son pays d’origine, les autres étant affectés à des missions internationales. L’équivalent financier des activités de programme dépasse les 235 millions de dollars US par an.

Etabli en 1972, le PNUE est  l'autorité principale en matière d’environnement au sein du système des Nations Unies. Le travail du PNUE comprend : l'évaluation des conditions et tendances environnementales aux niveaux global, régional et national ; le développement des instruments environnementaux aux niveaux national et international ; et le renforcement des institutions pour une gestion sage de l'environnement.