Le programme VNU, partenaire clé de l’autonomisation de la jeunesse africaine

Actualités

L’édition 2017 du YouthConnekt Africa Summit (YCA) (en anglais), un programme pour les jeunes à l’échelle du continent africain, s’est tenue à Kigali, au Rwanda, du 19 au 21 juillet. Plus de 3 000 personnes provenant de 90 pays de toute l’Afrique et au-delà ont participé au sommet, qui bénéficiait du soutien du programme des Volontaires des Nations Unies (VNU) .

Geoffrey Prewitt, Chief of UNV’s Development Programming Section, participates in the high-level panel “Youth Driving SDGs” during the YouthConnekt Africa Summit. (Tchegoun Koba, 2017)
Geoffrey Prewitt, chef de section de la programmation du développement du programme VNU, faisait partie du groupe de personnalités de haut niveau « Youth Driving SDGs » (« Les jeunes, force motrice des objectifs de développement durable ») réuni à l’occasion du YouthConnekt Africa Summit. (programme VNU, 2017)

Le YouthConnekt Africa Summit (YCA) offre aux partenaires du développement une occasion unique de se retrouver sous un même toit afin de discuter des interventions en faveur de l’autonomisation des jeunes, preuves à l’appui. Le volontariat a été un thème central du sommet de Kigali, au cours duquel les plateformes de jeunes volontaires et la mobilisation des volontaires ont été présentées comme autant de stratégies essentielles permettant de canaliser l’énergie et l’esprit d’innovation des jeunes de la région, et ce, afin de donner un coup d’accélérateur à la progression de l’Afrique vers la réalisation des objectifs de développement durable (ODD).

Tirant parti des enseignements du programme YouthConnekt Rwanda, qui a été lancé en 2012 et a remporté le prix de l’innovation du PNUD, YouthConnekt Africa s’est fixé comme objectif principal d’autonomiser les jeunes pour leur donner la liberté de devenir des agents du changement au sein de leur pays et de leur communauté. Grâce au volontariat, les jeunes peuvent augmenter leurs chances de trouver un emploi. Ils peuvent aussi participer encore plus activement à la consolidation de la paix et aux initiatives de développement afin de promouvoir la réconciliation nationale et la croissance économique inclusive.

Le sommet a été l’occasion de lancer la plateforme YouthConnekt Africa Hub, une initiative assurant la coordination et le soutien technique régionaux des programmes de YouthConnekt Africa au niveau national. Cette initiative cherche également à exploiter les synergies Sud-Sud et à améliorer les échanges de meilleures pratiques à travers le continent. Le programme VNU envisage actuellement de soutenir la structure de gestion du YouthConnekt Africa Hub afin d’augmenter son potentiel de coordination des initiatives d’autonomisation des jeunes à l’aide de plateformes nationales et régionales de volontaires.

La participation du programme VNU est essentielle pour le positionnement du volontariat et pour orienter les discussions sur les initiatives de volontariat des jeunes en Afrique. Alors qu’il s’exprimait dans le cadre du groupe de personnalités de haut niveau « Youth Driving SDGs »  (« Les jeunes, force motrice des objectifs de développement durable »), Geoffrey Prewitt, chef de section de la programmation du développement pour le programme VNU, a expliqué comment le volontariat des jeunes avait offert à ces derniers des possibilités d’acquérir des compétences pour l’amélioration de leur employabilité ainsi que des occasions d’augmenter leur participation aux activités d’autonomisation et de renforcer leur investissement personnel dans ces activités.

 

Aujourd’hui, partout dans le monde, plus d’un milliard de personnes donnent leur temps afin de contribuer aux efforts de mise en œuvre des objectifs de développement durable. Mais finalement, en quoi ce monde est-il si beau ? C’est qu’il ne tient pas compte de l’âge, qu’il n’accorde aucune importance au sexe, qu’il ne se soucie ni du handicap, ni de l’appartenance ethnique, ni de la religion. Ce monde de volontaires ne connaît pas de frontières. Il est réellement inclusif et universel. Les volontaires incarnent les principes des objectifs de développement durable : “Ne laisse personne pour compte, engage-toi !

Geoffrey Prewitt, chef de section de la programmation du développement du programme VNU

L’engagement du programme UNV va au-delà du sommet de Kigali, puisque le programme doit être un partenaire clé du déploiement de l’initiative YouthConnect dans des pays pilotes du continent africain. En collaboration avec le PNUD, les gouvernements nationaux et les partenaires du développement, l’initiative mobilisera plus de 200 Volontaires des Nations Unies (Volontaires des Nations Unies nationaux, internationaux et en ligne) aux côtés de plus de 500 volontaires locaux. Ces volontaires travailleront dans dix pays : le Burkina Faso, le Cameroun, la République du Congo, le Lesotho, le Liberia, le Rwanda, la Sierra Leone, le Swaziland, l’Ouganda et le Zimbabwe.

Le programme VNU soutient directement l’organisation du sommet. Au total, 20 conférences de jeunes volontaires commanditées par le programme VNU ont produit du matériel promotionnel, ont sensibilisé les participants à la nécessité d’autonomiser les jeunes et se sont chargées de l’organisation logistique du sommet.

Le programme VNU s’engage à apporter un soutien continu au programme YouthConnekt Africa en appuyant la création d’infrastructures de volontariat des jeunes et d’autres initiatives d’autonomisation des jeunes dans la région.