Les jeunes se lancent dans le volontariat en ligne au nom de la paix

Actualités

Grâce à plus de 120 000 personnes déployées à travers le monde, les Nations Unies aident les pays déchirés par la guerre à retrouver la paix et la sécurité après de violents conflits. Pour ce faire, la mobilisation de la jeunesse est un élément crucial pour garantir la réhabilitation nationale, l’engagement communautaire et l’avancement économique après la profonde déstabilisation et la dévastation causées par la guerre.

Dans l'image ci-dessus, les Volontaires en ligne ONU César Augusto Ortelan Perri (Brésil) et Zara Qaiser (Pakistan).

Bien que les jeunes représentent l’un des groupes de population les plus vulnérables en période de conflit, leur énergie débordante peut être utilisée pour répondre aux demandes soulevées par des conflits complexes, et permettre ainsi à leurs sociétés de prospérer et de surmonter le poids des carnages et de la pauvreté. En prônant la solidarité internationale et la coopération multilatérale, et en promouvant le principe selon lequel personne ne devrait être laissé pour compte, le programme VNU et son vaste réseau de Volontaires en ligne impliquent activement les jeunes dans plusieurs initiatives de développement.


Parmi celles-ci, on trouve notamment le soutien en ligne aux missions de maintien de la paix de l’ONU dans des sociétés marquées par la guerre, visant à préserver la stabilité post-conflit. Grâce au service de Volontariat en ligne du programme VNU, le jeune diplômé universitaire César Augusto Ortelan Perri (Brésil) s’est engagé comme graphiste auprès de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République du Congo (MONUSCO) ; il a conceptualisé et conçu des mises en pages professionnelles destinées aux rapports annuels et aux fiches d’information de l’organisation. En tant que volontaire en ligne, il a contribué au mandat de maintien de la paix en créant des graphiques interactifs et des visualisations pour divers formats de bulletins d’information, élargissant ainsi la portée des communications de la mission.


« J’ai commencé mes activités de volontaire en ligne ONU en septembre 2015. Vivre dans un environnement multiculturel pendant mon stage en Italie m’a permis d’apprendre beaucoup de choses et de constater que nous voulons tous rendre le monde meilleur. De retour au Brésil, je voulais préserver ce sentiment, et puis j’ai découvert la plateforme de Volontariat en ligne de l’ONU, grâce à laquelle j’ai pu réunir mes deux passions en utilisant le graphisme pour une bonne cause et changer les choses. »


César Augusto Ortelan Perri


Grâce à son service de Volontariat en ligne, le programme VNU confie chaque année plus de 20 000 missions volontaires dans le monde entier à plus de 12 000 Volontaires ONU en ligne. Cette remarquable force de travail est composée à 60% de jeunes âgés de 18 à 29 ans, et plus de 300 organisations de jeunesse sont inscrites sur le service. Rien qu’en 2016, 180 opportunités de volontariat en ligne principalement axées sur la responsabilisation des jeunes ont été postées, et plus de 1 000 Volontaires en ligne de l’ONU ont été mobilisés pour soutenir ces initiatives.


L’opportunité de développer ses compétences et d’être en contact avec des programmes, des politiques et des réseaux liés aux Objectifs de développement durable compte parmi les principales motivations des jeunes pour se lancer dans des activités de volontariat en ligne. Être Volontaire en ligne de l’ONU peut se révéler une étape importante dans la carrière d’un jeune professionnel, car cela favorise l’épanouissement personnel et renforce le rôle de celui-ci en tant qu’agent actif du changement.


Le 5 décembre, Journée internationale des Volontaires, le programme VNU met à l’honneur la contribution exceptionnelle de ses volontaires en ligne et partage leurs histoires avec le monde afin de donner un exemple positif.


Zara Qaiser (Pakistan) a reçu le Prix Volontaire en ligne 2015. Après avoir fini ses études, elle s’est engagée dans plusieurs missions en tant que volontaire en ligne et s’est consacrée aux politiques de développement en Afrique, s’attelant principalement à la recherche sur la formation aux questions de genre :


« Le monde comptant près de 1,3 milliard de jeunes âgés de 15 à 24 ans, dont environ un milliard vivant dans des pays en cours de développement, qui sont le plus à risque de voir un conflit éclater, les jeunes possèdent un grand potentiel pour apporter des changements positifs en faveur de la consolidation de la paix. (…) Grâce à des opportunités d’échange, ils peuvent développer les qualités nécessaires pour réagir avec empathie, communiquer avec compassion, résoudre les conflits et mener le monde vers la paix. »


Zara Qaiser


Depuis son lancement en l’an 2000, le service de Volontariat en ligne a mis en relation plus de 3 000 organisations avec les volontaires adaptés, des individus très compétents et talentueux issus de divers environnements culturels, parcours professionnels et groupes d’âge. Grâce à l’accès à la réserve mondiale de talents du programme VNU comptant plus d’un demi-million de personnes, toute organisation a la possibilité de trouver les volontaires dont elle a besoin pour ses projets de paix et de développement.


Cet article fut traduit de l'anglais par la Volontaire ONU Camille Cosson.