Préserver l’environnement

Actualités

Le programme conjoint pour la gestion de l’eau, de l’assainissement et de l'hygiène, soutenu par le programme des Volontaires des Nations Unies (VNU) et par l’Organisation des Nations Unies au Nicaragua, a été mis en place afin de répondre à l’Objectif 7 – préserver l’environnement – des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) dans la région. Ce programme est avant tout centré sur l'accès à l'eau potable pour les habitants des communautés rurales afin d'améliorer leur santé.

A Waspam, au Nicaragua, l’installation de pompes à eau réunit le chef et des membres de la communauté, ainsi que des représentants du comité pour l'eau potable et l’assainissement, assistés par l'ingénieur municipal venu d’Ury. (Programme VNU, 2012)

Située sur les rives du fleuve Coco, Waspam est, avec une superficie de 9 341,71 km², la plus vaste municipalité du Nicaragua ; 43 % de son territoire appartient à la Réserve de biosphère de Bosawas.

Waspam est bordée au nord par la République du Honduras, au sud par les municipalités de Rosita et de Bonanza, à l'est par la municipalité de Puerto Cabezas et la mer des Caraïbes, et à l'ouest par la municipalité de Cúa Bocay.

La carte de l’extrême pauvreté du Nicaragua montre que 64,1 % des habitants de cette municipalité vivent dans une situation d'extrême pauvreté, 83,5 % d'entre eux résident en zones rurales. Ces personnes survivent grâce à une économie de subsistance dans un contexte de pauvreté élevée, d’infrastructures sous-développées, et de développement sociopolitique et institutionnel émergent.

Du fait de sa position géographique, Waspam est une des municipalités les plus exposées aux catastrophes naturelles et aux conflits sociaux (enjeux économiques et politiques, flux migratoires, conflits frontaliers, problèmes alimentaires, opportunités d'emplois limitées, et accès minimal aux services de base). La municipalité est également difficilement accessible par la route.

Le programme conjoint pour la gestion de l’eau, de l’assainissement et de l'hygiène, soutenu par le programme des Volontaires des Nations Unies (VNU) et par l’Organisation des Nations Unies au Nicaragua, a été mis en place afin de répondre à l’Objectif 7 – préserver l’environnement – des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) dans la région.

Ce programme est avant tout centré sur l'accès à l'eau potable pour les habitants des communautés rurales afin d'améliorer leur santé. De plus, il vise à rendre l’acheminement plus sûr pour les populations bénéficiaires, notamment pour les jeunes enfants et les femmes, qui sont habituellement responsables de l'approvisionnement en eau de leur foyer.

Tout au long du processus, en plus d'implémenter un système d'accès à l'eau potable, le programme participe également au renforcement des capacités au sein de la communauté : des participants à des niveaux différents sont impliqués dans ces activités. Ces mesures prennent effet grâce à la formation académique et technique à un niveau régional, municipal, territorial et communal.

À chaque étape, le programme VNU et l’Organisation des Nations Unies au Nicaragua apportent le soutien et l'accompagnement nécessaires aux participants régionaux, municipaux, territoriaux et locaux dans toutes les activités entreprises (dont des visites et l’accompagnement de l'équipe technique sur le terrain).

Néanmoins, il faut souligner l'importance de consolider davantage les niveaux de coordination et de développer un programme commun, particulièrement lorsqu'il s'agit d'organiser les interventions en faveur des communautés. Le volontariat y contribue largement.


Article traduit de l'anglais avec l'aide de la Volontaire des Nations Unies en ligne Marie-Emmanuelle Doungoupou