Réduire la pauvreté par la protection de l'environnement

Actualités

En raison des taux élevés d'industrialisation et d'urbanisation, la quantité des déchets solides a augmenté de 40 % au Pérou au cours de la dernière décennie, avec des conséquences négatives sur l'environnement et la santé des habitants. Des Volontaires des Nations Unies nationaux consolident la résilience au sein des communautés et renforcent le tissu social en menant les activités visant à changer les comportements et les habitudes liés à la réduction et la gestion des déchets.

Des Volontaires des Nations Unies nationaux sont formés à mener les activités visant à changer les comportements et les habitudes liés à la réduction et la gestion des déchets au Pérou. (Programme VNU, 2014)

En raison des taux élevés d'industrialisation et d'urbanisation, la quantité des déchets solides a augmenté de 40 % au Pérou au cours de la dernière décennie, avec des conséquences négatives sur l'environnement et la santé des habitants.
 
À Lima, des personnes collectent les déchets recyclables comme source de revenu pour leurs familles, mais d’une manière dangereuse, qui menace leur santé. C'est pourquoi la municipalité provinciale d'Arequipa et le ministère de l'Environnement du Pérou, avec le soutien technique du programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et du programme des Volontaires des Nations Unies (VNU), ont lancé le projet de gestion intégrée des déchets solides pour le développement durable inclusif, implémenté au sein de l'Initiative Pauvreté-Environnement du ministère de l'Environnement du Pérou.

En reconnaissant que la pauvreté est à la fois une cause et une conséquence de problèmes environnementaux, le programme VNU soutient l’Initiative Pauvreté-Environnement qui applique une approche égalitaire dans la gestion des déchets et apporte une assistance technique aux administrations locales ainsi qu'aux recycleurs informels.
 
Les Volontaires des Nations Unies nationaux affectés à ce projet consolident la résilience au sein des communautés et renforcent le tissu social en menant les activités visant à changer les comportements et les habitudes liés à la réduction et la gestion des déchets.
 
Ce projet a pour finalité l'amélioration de la santé des recycleurs grâce une gestion appropriée des déchets solides, en accentuant les efforts sur l’autonomisation des femmes recycleurs. L'objectif visé est également de rendre le commerce à partir des déchets recyclés plus accessible aux personnes pauvres, et de créer une culture du recyclage en faveur de la protection de l'environnement dans la ville.

L'initiative contribuera à améliorer les conditions de vie de 150 recycleurs et mettra en lumière une gestion appropriée des déchets solides dans 30 000 foyers d'Arequipa, mobilisant 150 porteurs de projet et 350 volontaires.


Article traduit de l'anglais par la Volontaire des Nations Unies en ligne Marie-Emmanuelle Doungoupou