Résoudre ensemble les problèmes des jeunes

Actualités

On a souvent reproché à la jeunesse d’aujourd’hui de ne pas participer à la vie de leur communauté ni de s’intéresser au service public. Mais les membres du premier Forum pour la jeunesse à Mykolaïv ont dissipé cette idée reçue.

Le Forum « Résoudre ensemble les problèmes des jeunes » fut mis en place par l’organisation de jeunes Alter-Sport et le projet « Young Football Volunteers : sport et volontariat pour les Objectifs du Millénaire pour le développement », en collaboration avec les volontaires ONU basés dans l’oblast de Mykolaïv. (Programme VNU, 2013)

On a souvent reproché à la jeunesse d’aujourd’hui de ne pas participer à la vie de leur communauté ni de s’intéresser au service public. Mais les membres du premier Forum pour la jeunesse à Mykolaïv ont dissipé cette idée reçue. En avril 2013, le Forum de la jeunesse “Résoudre ensemble les problèmes des jeunes” fut mis en place par l’organisation de jeunes Alter-Sport et le projet « Young football volunteers : sport et volontariat pour les Objectifs du Millénaire pour le développement », en collaboration avec les volontaires ONU basés dans l’oblast de Mykolaïv.

Le Forum accueillit 65 participants, y compris des étudiants et des enseignants de la région de Mykolaïv et des représentants d’organisations de la jeunesse locales. Ils ont abordé des questions relatives aux jeunes et des représentants des ONG de Mykolaïv ont partagé leurs expériences dans ce domaine, mettant l’accent sur les pratiques positives pour un mode de vie sain et des activités de loisirs stimulantes.

Au cours du Forum, des jeunes ont présenté 14 programmes d’actions, y compris des mesures spécifiques à la résolution des problèmes et destinées à être appliquées dans leurs communautés. Le meilleur de ces programmes recevra le soutien financier du projet “Young Football Volunteers” . L’initiative sélectionnée sera alors mise en place dans les communautés rurales entre juin et octobre 2013.

“Des évènements comme celui-là permettent de créer une plateforme de compréhension mutuelle, d’échange et de coopération, à la fois entre jeunes et adultes et entre les écoles et les organisations locales ; cette plateforme peut habiliter la jeunesse rurale à aborder ses préoccupations », déclare Dmytro Say, volontaire national ONU coordinateur du Forum de la jeunesse et du projet « Young Football Volunteers » dans l’oblast de Mykolaïv.

Les enseignants et les jeunes participants au Forum ont exprimé leur désir d’organiser plus souvent de tels évènements afin d’échanger leurs idées et leurs expériences. « Grâce au Forum, nous prenons connaissance non seulement de nouvelles opportunités pour le développement des jeunes mais aussi d’approches novatrices pour travailler avec les enfants », dit Alexander Sheychuk, professeur à l’école Snigirevskaya de Mykolaïv.

“Tout m’a plu. Je ne souhaite qu’une chose : c’est de participer à de tels évènements plus souvent ! » déclare Andrey Uvarov, étudiant à l’école Kutsurubskaya de Mykolaïv. « J’ai appris comment mener une campagne dans mon village. J’ai rencontré des gens très intéressants, des volontaires ONU et des étudiants de différentes écoles. J’ai appris que les habitants d’autres villages font face aux mêmes problèmes… et je suis heureux de savoir qu’il y a moyen de les résoudre. A l’avenir, je vais tenter d’organiser une campagne de nettoyage dans mon village. »

Le projet “Young Football Volunteers” a été mis en place en collaboration avec le Ministère de la jeunesse et du sport d’Ukraine, la Fédération de football d’Ukraine et la Société Allemande pour la coopération internationale dans le but de promouvoir la méthodologie pour le développement des jeunes à travers le sport et de modes de vie sains. Le projet est financé par le programme des Volontaires des Nations Unies (VNU), le Bureau des Nations Unies pour le sport au service du développement et de la paix (BNUSDP) et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) en Ukraine. En 2012, les résultats du projet comptaient plus de 1 200 jeunes ayant acquis les compétences pour pouvoir mener un mode de vie sain, y compris la prévention du VIH/sida.