Sites Web régionaux du programme VNU

Le programme VNU travaille dans 150 pays et territoires, déployant des Volontaires des Nations Unies pour faire progresser le développement durable au niveau local. Explorez notre travail dans les différentes régions du monde.

voir
Afrique Occidentale et Centrale
voir
East and Southern Africa
Afrique Orientale et Australe
voir
Arab States
États Arabes
voir
Europe and the CIS
Europe et CEI
voir
Latin America
Amérique latine et Caraïbes
voir
Asia and the Pacific
Asie et Pacifique
Photographie d’un tap-tap haïtien prise par Igor Rugwiza, volontaire ONU, et figurant actuellement dans l’exposition Arte Suste Mobile à Hambourg (Allemagne). (Igor Rugwiza, 2013)

Un artiste Volontaire ONU invité d’une exposition artistique en Allemagne

Deux photographies prises par Igor Rugwiza, Volontaire ONU originaire du Burundi et fonctionnaire de l’information pour la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH), figurent actuellement dans l’exposition Arte Suste Mobile à Hambourg jusqu’au 30 octobre 2013.

Deux photographies prises par Igor Rugwiza, Volontaire ONU originaire du Burundi et fonctionnaire de l’information pour la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH), figurent actuellement dans l’exposition Arte Suste Mobile à Hambourg jusqu’au 30 octobre 2013.


L’exposition est un projet officiel de la Décennie des Nations Unies pour l’éducation au service du développement durable (2005-2014) cherchant à mobiliser les ressources éducatives dans le monde dans l’objectif de créer un avenir plus durable. Le thème cette année en est le trafic viable, la mobilité et le transport. Le vernissage eu lieu le 21 août en présence des représentants du Département pour le développement urbain et l’environnement de la ville de Hambourg.

L’exposition reflète le développement durable tel qu’il fut défini lors de la Conférence des Nations Unies sur l’environnement et le développement (Sommet “Planète Terre”) qui s’est tenue à Rio de Janeiro en 1992 et à Johannesburg en 2002. Chaque œuvre exposée repose sur un aspect de cette définition.


Les deux photographies représentent des “tap-tap” haïtiens. Ces autobus, ou camionnettes, sont des véhicules privés joliment décorés de couleurs vives (une forme d’art locale) et font office de taxis à Haïti. « Tap-tap » signifie littéralement « vite-vite ». Ils suivent des itinéraires précis maïs ne démarrent qu’une fois remplis de passagers qui peuvent descendre en cours de route quand bon leur semble.


« Les tap-tap ont retenu mon attention dès mon arrivée à Haïti », déclare Igor. « J’étais impressionné par leurs couleurs, leurs formes et les messages qui y sont inscrits. En y regardant de plus près, j’ai remarqué que chacun d’eux portaient un nom, comme sur les tableaux. » Les photographies d’Igor sont les premières à être admirées par les visiteurs dans le hall d’entrée de l’exposition.


« L’exposition fait de la durabilité une expérience concrète », affirme Samuel J. Fleiner, conservateur de l’exposition. « Nous ne nous penchons pas sur les problèmes mais sur les bonnes idées et sur les solutions créatives. Il n’y a pas d’innovation sans inspiration. Nous pouvons construire un monde meilleur en nous basant uniquement sur la créativité et les bonnes idées. »


L’exposition comprend plus de 170 œuvres par 70 artistes, designers et équipes de recherche universitaires originaires des 20 pays participant au projet. Avec l’accent mis sur le transport, les œuvres d’art présentées sont conçues à partir de matériaux recyclables et de ressources renouvelables, telles que les algues, et des projets d’ingénierie comme, par exemple, des voitures à énergie solaire, des vélos innovateurs ou des immenses voiles destinées aux  cargos pour minimiser les émissions de combustible.


Les organisateurs souhaiteraient que l’exposition soit présentée lors de la prochaine Conférence mondiale sur l’éducation pour le développement durable qui se tiendra à Nagoya (Japon) en 2014.