Volontariat : un rôle central pour un programme de développement transformateur

Actualités
11 juillet 2017
New York, Etats-Unis

Chaque année, le Forum politique de haut niveau pour le développement durable se réunit afin d’examiner les progrès accomplis dans la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030, en étudiant les rapports de revue volontaire transmis par les États membres des Nations Unies. Le thème de cette année, « Éliminer la pauvreté et promouvoir la prospérité dans un monde en mutation », met principalement l’accent sur la réduction de la pauvreté et le renforcement des partenariats mondiaux en faveur des objectifs de développement durable (ODD).

high-level political forum official poster youth with SDG cards
Les représentants des communautés de jeunes participent à l'atelier sur les Objectifs de développement durable (ODD) à San Juan del Lurigancho, Lima, Perou. (programme VNU Perou, 2016)

Le Programme de développement durable à l’horizon 2030 et ses 17 objectifs de développement durable reconnaissent que la mise en œuvre des approches traditionnelles basées sur la relation donateur/bénéficiaire, soutenue par les organisations internationales, les institutions financières et les gouvernements nationaux, doit être complétée par des mécanismes plus inclusifs. Ces derniers ont pour vocation de faciliter la participation des citoyens et de permettre aux communautés de tirer pleinement profit des compétences de chacun, particulièrement au niveau local.


Les groupes et les associations de volontaires peuvent contribuer à mobiliser le public et à faire participer la population à l’élaboration des plans d’action nationaux ainsi qu’à la réalisation des objectifs de développement durable. Le programme de développement actuel accorde une importance prioritaire aux initiatives locales, et reconnaît que le volontariat est un instrument essentiel pour accroître l’engagement civique, renforcer l’inclusion sociale et fortifier la solidarité.


Tout en contribuant à l’adaptation des objectifs de développement durable au niveau local, les groupes de volontaires jouent un rôle clé dans la conception, la mise en œuvre et l’évaluation des voies de développement suivies par leurs communautés. Les volontaires locaux connaissent parfaitement les contextes locaux, où les caractéristiques politiques, institutionnelles, économiques et sociales sont fondamentales pour la mise en place de programmes durables permettant à chacun de mener une existence heureuse et épanouissante. 


Cette année, ce sont les objectifs 1, 2, 3, 5, 9, 14 et 17 qui sont examinés pendant le Forum politique de haut niveau pour le développement durable, organisé à New York du 10 au 19 juillet sous les auspices du Conseil économique et social (ECOSOC).


Au total, 44 États membres ont transmis leur rapport national volontaire (RNV) concernant les progrès accomplis dans la réalisation des objectifs de développement durable. Chypre, le Danemark et le Portugal font partie des pays qui, dans leur rapport, présentent le volontariat des jeunes comme un pilier de leurs programmes visant à renforcer la participation et l’inclusion sociale. Pour le Costa Rica, le volontariat d’entreprise constitue l’un des moyens pour atteindre l’objectif de développement durable 12, alors que la Belgique souligne qu’envoyer des volontaires à l’étranger peut faciliter l’échange de connaissances. Dans son rapport, la Malaisie cite elle aussi les volontaires dans le cadre de l’un de ses programmes, tandis que la Jordanie explique comment elle a mené des consultations avec des groupes de volontaires afin de préparer son rapport national volontaire et sa feuille de route pour la réalisation des ODD.


Dans l’ensemble, les Volontaires des Nations Unies ont contribué principalement à l’objectif 5 sur l’égalité des sexes, à l’objectif 16 sur la paix, la justice et les institutions efficaces ainsi qu’à l’objectif 17 sur les partenariats mondiaux. C’est ce qui ressort de nos enquêtes sur le volontariat, et c’est aussi ce que montrent de nombreuses descriptions d’affectation auprès de nos partenaires des Nations Unies. Sur le terrain, les Volontaires des Nations Unies facilitent très souvent la participation et l’égalité d’accès à la justice et aux services, garantissent l’accès aux informations, renforcent les institutions publiques, plaident en faveur de lois non discriminatoires, défendent la paix, forment des partenariats avec toutes les parties prenantes à tous les niveaux et servent à véhiculer les connaissances dans le cadre des coopérations Nord-Sud, Sud-Sud et triangulaire.


Dans le cadre du Forum politique de haut niveau, le programme des Volontaires des Nations Unies (VNU) participe à l’événement parallèle intitulé « Harnessing the Power of Volunteering to Achieve the 2030 Agenda »  (utiliser le pouvoir du volontariat pour atteindre les objectifs du Programme de développement durable à l’horizon 2030), organisé par le Forum international du volontariat pour le développement. Cet événement a pour objectif d’explorer le rôle des volontaires dans la mise en œuvre des objectifs de développement durable et d'examiner comment les gouvernements, la société civile et le système des Nations Unies peuvent créer un environnement propice au volontariat et garantir que les volontaires apportent la plus grande contribution possible à l’éradication de la pauvreté et à la stimulation de la prospérité.


L’événement doit aussi être l'occasion pour Nadeen Al Hadidi, Volontaire des Nations Unies déployée auprès de l’UNICEF en Jordanie, d'expliquer ce que signifie être volontaire au Moyen-Orient, une expérience qui comporte à la fois des défis à surmonter et des occasions à saisir.


Nous vous présentons ci-après plusieurs exemples spécifiques de la contribution du programme VNU et des Volontaires des Nations Unies à la réalisation des objectifs de développement durable. N’hésitez pas à les découvrir !



Ci-dessous, le fil d'info enregistré sur le volontariat et les ODD en direct du HIGH-LEVEL POLITICAL FORUM 2017



 



Le rôle du volontariat dans la mise en œuvre des objectifs de développement durable est reconnu et intégré dans des documents des Nations Unies de haut niveau : la résolution de l’Assemblée générale des Nations Unies établissant le Forum politique de haut niveau pour le développement durable (A/RES/67/290), le plan d’action pour intégrer le volontariat aux activités axées sur la paix et le développement pour la décennie à venir et au-delà (A/RES/70/129) et le rapport de synthèse du Secrétaire général sur le programme de développement pour l’après-2015 (A/69/700).