Changer le monde grâce aux handicapés, pour les handicapés

Actualités
03 décembre 2017
Bonn, Allemagne

L’une des missions des Volontaires des Nations Unies est de faire en sorte que les personnes physiquement ou intellectuellement handicapées soient davantage intégrées et incluses dans tous les aspects de la vie politique, sociale, économique et culturelle. Le volontariat est une tradition ancrée de longue date dans le militantisme social en faveur des droits des personnes handicapées, et les initiatives communautaires doivent souvent leur origine au travail volontaire effectué par les associations caritatives, les groupes religieux ou les parents et les proches de personnes handicapées.

Les Volontaires des Nations Unies travaillant pour la Mission des Nations Unies au Darfour (MINUAD) ont collaboré avec l'Agence soudanaise de développement pour trouver des aides pour les personnes déplacées à l'intérieur de leur pays. La campagne de collecte de fonds a été lancée par le Volontaire des Nations Unies Mohammad Sarhan (État de Palestine), qui a été Volontaire des Nations Unies au sein de la Section des communications et de la technologie de la MINUAD au Soudan. (VNU, 2012)

Depuis fin 2016, le programme VNU redouble d’efforts pour favoriser le déploiement de Volontaires de l’ONU handicapés et collabore avec les Nations Unies et d’autres partenaires afin d’obtenir des résultats concrets en faveur des personnes handicapées.


En travaillant en tant que Volontaires des Nations Unies, les personnes handicapées peuvent mettre leurs compétences et leur talent au service de la reconnaissance de leurs aptitudes. Elles peuvent aussi aider les Nations Unies et les gouvernements partenaires du Programme des Volontaires de l’ONU (VNU) à intégrer d’autres personnes handicapées dans leurs programmes pour le développement, la paix et l’aide humanitaire. L’expérience du volontariat leur permet enfin d’acquérir de précieuses compétences et de se créer des occasions uniques de développement personnel et professionnel.


« En travaillant en tant que Volontaire des Nations Unies, j’ai pu changer les choses de manière durable dans ma communauté. Cela m’a aussi permis d’aider les familles des aveugles et de sensibiliser la communauté aux problèmes que vivent les gens comme moi et aux droits que nous avons. » - Nureddin Amro, Volontaire des Nations Unies national (originaire de Palestine), a coordonné un projet de formation intégrée des personnes aveugles et malvoyantes en 2009.


Le programme VNU possède une vaste expérience en matière de déploiement de Volontaires des Nations Unies ayant déclaré un handicap. En 2017, Rupmani Chhetri (originaire d’Inde) a été affectée en Ukraine pour travailler comme Volontaire de l’ONU spécialiste de la défense des droits des handicapés auprès du bureau du Coordonnateur résident du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD). Son travail consiste principalement à mieux faire connaître les droits des personnes handicapées et les questions qui s’y rapportent en travaillant avec les Nations Unies, le gouvernement et la société civile. Rupmani détermine les possibilités de prise en compte programmatique des handicaps dans les projets des Nations Unies. Elle développe aussi des programmes portant sur l’apprentissage institutionnel et le développement des capacités afin de permettre au programme VNU d’améliorer le recrutement de personnes handicapées.


En 2015, Mony Pen a été déployé en tant que Volontaire des Nations Unies national spécialiste de l’amélioration des droits des personnes handicapées auprès de Disability Rights Initiative Cambodia. Le but de ce programme était de veiller à ce que les personnes handicapées aient davantage d’occasions de participer à la vie sociale, économique, culturelle et politique grâce à la mise en œuvre du Plan national stratégique pour les handicapés, conforme à la Convention relative aux droits des personnes handicapées adoptée par les Nations Unies. Lien vers la vidéo


En 2012, le Volontaire des Nations Unies Mohammad Sarhan (originaire de Palestine) a été déployé auprès du département des communications et de la technologie de l’Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour, au Soudan. Mohamed, qui avait travaillé avec l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA), a aidé l’agence à développer sa politique en faveur des personnes handicapées. Au Darfour, il a soutenu les activités du Darfuri Disabled Club en sensibilisant la population et en récoltant des fonds pour les ateliers et les services offerts par le club, qui incluaient notamment la fabrication de prothèses, l’adaptation des fauteuils roulants et la fabrication d’objets artisanaux.


Le programme des Volontaires des Nations Unies mène aussi une politique de partenariat et de mobilisation de volontaires afin de venir en aide aux personnes handicapées. En 2016, le Volontaire des Nations Unies national Anil Kumar Mishra a travaillé en tant que Coordonateur du département de la Jeunesse à Chhattisgarh, en Inde. Sa mission consistait notamment à aller à la rencontre des jeunes non scolarisés et marginalisés du district. Anil a travaillé auprès des communautés marginalisées afin de les autonomiser sur le plan social et économique. Il est entré en contact avec 40 jeunes handicapés par l’intermédiaire des associations de jeunes et a fourni des informations sur les projets et les programmes gouvernementaux tout en favorisant le développement des connaissances et des compétences.


En 2014, toujours en Inde, quatre Jeunes Volontaires des Nations Unies spécialistes ont fourni des services de rééducation et de soutien aux personnes handicapées à des enfants ayant des besoins spéciaux. Des membres de la communauté locale ont créé le projet Malsawm, dans le district de Churachandpur, avec le soutien financier du PNUD et l’aide de Volontaires des Nations Unies qui ont fourni une assistance spécialisée aux enfants handicapés. Ces Volontaires ONU ont assuré les fonctions de directeur d’école, d’éducateur spécialisé, de kinésithérapeute ou d’orthophoniste.


Le service Volontariat en Ligne du programme VNU donne aussi la possibilité aux personnes handicapées de surmonter les obstacles à leur inclusion. Grâce à ce service, elles peuvent mettre leurs aptitudes et leurs compétences au service du volontariat depuis le confort de leur foyer et exercer une influence considérable sur la vie des autres comme sur la leur.


En 2016, 156 personnes handicapées se sont engagées dans le volontariat en ligne par l’intermédiaire du service Volontariat en Ligne du programme VNU et ont collaboré avec tout un éventail d’organisations. « Nous avons découvert des professionnels passionnés, dévoués et responsables, qui ont effectué un travail d’excellente qualité dont notre organisation avait vraiment besoin et que nous avons vraiment apprécié », a expliqué Martine Levesque, Directrice de Handicap International en Bolivie. Les Volontaires en ligne de l’ONU ont traduit toute une gamme de documents que Handicap International utilise dans ses programmes, ses formations et ses campagnes de plaidoyer.  


« Le volontariat augmente les chances des personnes handicapées de trouver un emploi, ce qui revêt une importance primordiale, particulièrement dans les pays en voie de développement où la situation économique est instable, où le financement des prestations de soins de santé est faible et où la discrimination est souvent importante. » Selena Ramic, Volontaire en ligne ONU (originaire de Serbie)


Selena Ramic (originaire de Serbie) est Volontaire en ligne de l’ONU. Elle est titulaire d’un diplôme de premier cycle universitaire en sciences politiques de l’Université du Minnesota et d’un master en droits de l’homme et action humanitaire de Sciences Po Paris. Selena a travaillé en tant que volontaire en ligne spécialiste de la recherche dans le cadre de l’étude des Nations Unies sur l’administration en ligne de 2016, auprès de la Division de l’administration publique et de la gestion du développement des Nations Unies. Elle a également traduit divers documents que le Bureau des Nations Unies pour la réduction des risques de catastrophe a utilisés afin de former les représentants gouvernementaux de la Croatie.