La force de l'engagement volontaire au service de la réduction des risques de catastrophe dans l'agenda post-2015

Actualités

Le volontariat est present dans toutes les societies à travers le monde. Il est une source fondamentale de la force et de la résilience d'une communauté. Le rôle du volontariat, en général, et plus précisémment, la mobilisation et la gestion des volontaires, sont des éléments importants de toute stratégie de gestion des risques de catastrophe qui a pour but de favoriser le rétablissement de la communauté, de la force et de la résilience dans les zones vulnérables.

Regarder le discours (en anglais) du Coordonnateur exécutif du programme VNU, Richard Dictus, lors de la 6ème réunion plénière de la troisième Conférence mondiale sur la prévention des catastrophes à Sendai, au Japon.

Le volontariat est present dans toutes les societies à travers le monde. Il est une source fondamentale de la force et de la résilience d'une communauté. Le rôle du volontariat, en général, et plus précisémment, la mobilisation et la gestion des volontaires, sont des éléments importants de toute stratégie de gestion des risques de catastrophe qui a pour but de favoriser le rétablissement de la communauté, de la force et de la résilience dans les zones vulnérables.

Regarder le discours (en anglais) du Coordonnateur exécutif du programme VNU, Richard Dictus, lors de la 6ème réunion plénière de la troisième Conférence mondiale sur la prévention des catastrophes à Sendai, au Japon.

Au cours de la dernière décennie, les catastrophes naturelles ont fait près d'un millions de victimes, parmi lesquels de nombreux volontaires, premiers exposés sur le terrain pour répondre aux situations d'urgence. 

Plus de mille milliards de dollars américains ont été perdus. Chaque dollar américain investi dans la préparation aux catastrophes permet d'économiser sept dollars en suite en cas de catastrophe et des milliers de vies. Malgré cela, seulement 1% de l'aide internationale est consacrée à minimiser l'impact des catastrophes.

Le Cadre d'action de Hyogo pour l'action actuelle (HFA) reconnaît explicitement la contribution du volontariat à la gestion des risques de catastrophe, en particulier dans le renforcement des capacités communautaires à répondre et prévenir les catastrophes. Les priorités d'action du HFA recommende que la participation communautaire dans la réduction des risques de catastrophe comprenne la gestion stratégique des ressources de volontaires et appelle à l'élaboration de "mécanismes spécifiques pour engager la participation active des parties prenantes, et plus particulièrement en se basant sur l'esprit du volontariat." 

Le Volontariat est également mis en évidence comme un moyen de contribuer à la résilience de la communauté, à l'engagement communautaire et à la bonne gouvernance à toutes les parties prenantes, notamment les populations les plus vulnérables aux catastrophes, et les groupes marginalisés, comme les femmes, les jeunes et/ou les personnes handicapées.

A l'occasion de la troisième Conférence mondiale des Nations Unies sur la réduction des risques de catastrophes qui s'est tenu à Sendai (Japon), le programme des Volontaires des Nations Unies (VNU) a organisé un événement en collaboration avec différents partenaires gouvernementaux et organisations de volontaires. Le programme VNU a présenté ses résultats dans le domaine du volontariat et de la réduction des risques et des Volontaires des Nations Unies ont sont venus témloignés comment le volontariat pour la réduction des risques de catastrophe a transformé leur vie et comment le volontariat - comme forme d'engagement civique - est une source d'inspirations pour toutes les personnes, âges et niveaux de compétences confondus, pour renforcer leur rôle et de prendre des mesures dans la société pour les risques de catastrophe réduction.