Dixième anniversaire de l'année internationale des volontaires

Nos campagnes
En novembre 1997, l’Assemblée générale des Nations Unies a décidé que l’année 2001 serait l’Année internationale des Volontaires (AIV).


En novembre 1997, l’Assemblée générale des Nations Unies a décidé que l’année 2001 serait l’Année internationale des Volontaires (AIV), et le programme des Volontaires des Nations Unies (VNU) a été désigné comme point focal international pour la célébration de cet événement.


L’idée d’une Année internationale des Volontaires a pris naissance lors des délibérations de plusieurs grandes organisations non gouvernementales (ONG) internationales au début des années 1990. La proposition officielle de désigner 2001 comme Année internationale des Volontaires a été présentée par le gouvernement du Japon, et elle a été parrainée par 123 pays avant d’être approuvée par l’Assemblée générale de l’ONU.


L’Année internationale des Volontaires 2001 reposait sur le postulat suivant : le service volontaire contribue de manière essentielle à la résolution de problèmes d’ordre économique, social, culturel, humanitaire et dans le domaine de la consolidation de la paix. Or, pour que cette contribution soit plus efficace, le travail des volontaires avait besoin d’être davantage reconnu et facilité. Il était aussi nécessaire que des réseaux soient constitués pour permettre de tirer parti des bonnes pratiques des volontaires, et que le service volontaire fasse l’objet d’une promotion plus vigoureuse.


L’année 2011 a marqué le 10e anniversaire de l’Année internationale des Volontaires, et les Nations Unies ont demandé que cet anniversaire (appelé « AIV+10 ») soit célébré partout dans le monde.


Lors de la Journée internationale des Volontaires de 2009, un appel mondial à l’action avait été lancé pour inviter toutes les parties prenantes à se joindre au mouvement mondial visant à célébrer l’AIV+10. Les parties prenantes étaient encouragées à :


  • faire entendre la voix des volontaires auprès des décideurs politiques ;
  • présenter des volontaires en action, y compris dans le cadre du volontariat informel assuré par des personnes vivant dans des conditions difficiles, ainsi que des actions d’aide autonome au sein de la communauté ;
  • soutenir la réactivation des comités nationaux pour l’AIV+10 ;
  • encourager les consultations locales et régionales et soutenir l’amélioration des outils de mise en réseau ;
  • appuyer l’Année européenne du volontariat 2011 (et son équivalent dans d’autres régions) ;
  • faire entendre la voix des volontaires sur la scène internationale lors des sessions de l’Assemblée générale de l’ONU en 2010 et 2011, de même que lors de la réunion de la Commission sur le développement social au sein du Secrétariat de l’ONU ;
  • inclure la célébration de l’AIV+10 dans les activités ou événements déjà prévus en 2011 ;
  • plaider pour une résolution de l’Assemblée générale reconnaissant avec force la contribution du volontariat à la société, recommandant aux gouvernements d’offrir un soutien institutionnel et appelant les gouvernements et la société à soutenir et à financer les initiatives de volontaires ;
  • s’engager immédiatement dans un dialogue participatif et formuler des plans d’action pour célébrer l’AIV+10.