Améliorer la capacité de résoudre les conflits et de consolider la paix

23 février 2017
Solomon Bekele
Salomon Bekele est Volontaire de l’ONU, spécialiste de l'alphabétisation et de l'éducation des pasteurs auprès de l'UNESCO à Juba, au Soudan du Sud. Il est Chef de Projet de Enhanced Knowledge and Education for Resilience Pastoralist Livelihoods. Il s'agit d'un projet mis en œuvre dans l’ancien Etat des lacs, financé pour trois ans par l'Union Européenne. Le projet est mis en œuvre par l'UNESCO, en partenariat avec l'Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO) et les ministères de l'administration, le Ministère de l'éducation, de l'agriculture et des ressources animales.
UN Volunteer Pastoralist Literacy and Education Specialist Solomon Bekele (centre) serves with UNESCO in Juba, South Sudan.  Here, he leads a discussion meeting with community members on the benefits of education at Aliet/Warabyie cattle camp.
Le spécialiste de l'alphabétisation et de l'éducation des pasteurs, Volontaire de l'ONU, Solomon Bekele (centre), sert avec l'UNESCO à Juba, au Soudan du Sud. Ici, il conduit une séance de discussion avec les membres de la communauté sur les avantages de l'éducation au camp de bétail Aliet / Warabyie. (Swokiri Jams, 2016).

Solomon se concentre sur le soutien de la composante éducative de l'UNESCO du projet, la mise en œuvre de programmes d’alphabétisation et calcul dans des zones de bétail des communautés pastorales de l'État des lacs.

En tant que volontaire, j'ai acquis de l'expérience et la compréhension des divers modes de vie des communautés dans les communautés pastorales. Je suis heureux d'aider à renforcer leurs capacités et leur résilience.

Dans sa première phase, le projet UNESCO / FAO a formé 32 animateurs communautaires, qui facilitent maintenant l'apprentissage dans les camps de bétail, et 15 facilitateurs de comté provenant des bureaux du gouvernement, qui soutiennent et surveillent de près le projet. Cette approche assure l'engagement local et la durabilité du programme à long terme. Solomon affirme que « les facilitateurs du comté et de la communauté reçoivent du soutien, un appui technique et des documents nécessaires de l'UNESCO, en ce qui concerne la mise en œuvre du programme intégré sur le terrain ». En tant que Volontaire de l’ONU à l'UNESCO, Salomon est une ressource humaine professionnelle hautement qualifiée contribuant à la réalisation des objectifs du projet.

En conséquence 1 064 personnes, enfants, adolescents et adultes confondus, issues des communautés pastorales de cinq comtés assistent à des programmes de formation en programmes d’alphabétisation et calcul et en aptitudes à la vie quotidienne. Il s'agit de 278 enfants, 477 jeunes et 309 adultes. Environ 252 participants sont des filles et des femmes. La formation sur les compétences de vie est intégrée dans le cursus d'apprentissage accéléré donné en particulier aux jeunes visant à renforcer les capacités et les attitudes pour résoudre les conflits et contribuer à la consolidation de la paix.

Salomon apporte un soutien technique aux facilitateurs communautaires et aux enseignants qui fournissent l'apprentissage dans ces zones d’élevage. Il participe également au renforcement des capacités des facilitateurs de comté et de la communauté pour la mise en œuvre du programme et guide les animateurs dans la préparation des plans de cours. Les résultats du rôle de volontaire de Salomon sont de grande envergure, en veillant à ce que « les activités d’alphabétisation, de calcul et de compétences de vie lancées soient mises en œuvre dans les communautés pastorales des camps de bétail ».

En participant à des réunions régulières au sein du groupe de travail technique et grâce à sa fonction dans le projet Enhanced Knowledge and Education for Resilience Pastoralist Livelihoods, Solomon assure la liaison avec le siège de l'UNESCO dans le but de développer et de dégager du matériel didactique.

«En tant que volontaire, j'ai acquis une grande expérience sur le plan professionnel et je travaille avec des personnes ayant des compétences, des cultures, des antécédents et des expériences variés».

Il représente également l'UNESCO dans le pôle d'éducation du district des lacs et assure une liaison étroite avec les partenaires de la FAO et des représentants du gouvernement, ce qui fait de son rôle de volontaire de l’ONU professionnellement diversifié et profondément enrichissant.

Bio: Solomon a 43 ans, marié et originaire d'Éthiopie. Il est titulaire d'un diplôme de Master of Arts in Educational Research and Development from the School of Graduate Studies de l'Université d'Addis-Abeba. Il est Volontaire de l'ONU au Soudan du Sud depuis avril 2016.