Au Bangladesh, des équipes médicales bénévoles atteignent les survivants qui sont piégés par les inondations

21 novembre 2017
Journée internationale des Volontaires 2017
L'une des 20 équipes de volontaires composées d'un médecin, d'une infirmière et de deux civils travaille à travers le Bangladesh pour soigner les personnes dans les communautés isolées qui ont été coupées par les inondations ou les dommages causés aux routes. Les équipes espèrent atteindre 30 000 survivants des inondations à travers le pays pour traiter les maladies causées par les eaux de crue contaminées.
Bangladesh Red Crescent Society (2017)
Les volontaires du Croissant-Rouge du Bangladesh sur le terrain aident les districts touchés par les inondations, en fournissant de la nourriture, de l'eau et des articles de secours aux plus vulnérables (2017).
©

La volontaire Sonali Rani Das travaille comme infirmière et fait partie de l'équipe médicale mobile depuis 2011. Actuellement, l'équipe consulte 200 patients par jour, tous présentant des maladies liées aux récentes inondations catastrophiques qui ont frappé le Bangladesh.


 Nous consultons beaucoup de femmes et d'enfants. Ils ont des problèmes comme des infections cutanées, des infections oculaires, la gale, la diarrhée et de l'asthme. Nous avons même vu des morsures de serpent. Quand je vois les enfants, je prends la tension artérielle de la mère et je la contrôle elle-aussi , explique-t-elle.


L'équipe voyage par tous les moyens possibles, des taxis à trois roues aux minuscules bateaux, traversant souvent des passerelles en bambou, tout en portant un sac de fournitures médicales.


Sonali, qui est aussi professeure adjointe de soins infirmiers, a rejoint le Croissant-Rouge en tant que volontaire il y a 30 ans et adore cette partie de son travail.


C'est très satisfaisant. Je suis très heureuse de pouvoir aider les gens et prendre soin des pauvres. "


L'équipe continue à travailler sans interruption jusqu'à ce que chaque personne soit consultée. Ensuite, ils emballent leurs médicaments dans un sac et retournent sur le bateau, prêts à tout recommencer le lendemain.


En septembre 2017, plus de 13 000 cas de maladie ont été signalés, y compris des diarrhées et des infections respiratoires, cutanées et oculaires.


Les inondations ont été les plus graves au Bangladesh en près de 40 ans, faisant 145 victimes et touchant 8,2 millions de personnes. Environ 600 hectares de terres cultivées ont été endommagés et les trois quarts d'un million de maisons ont été détruites ou endommagées.


Le Croissant-Rouge du Bangladesh a déployé 1 200 volontaires sur le terrain qui aident les cinq districts les plus touchés, en fournissant de la nourriture, de l'eau et des articles de secours aux plus vulnérables. Les équipes médicales mobiles espèrent atteindre 30 000 survivants des inondations à travers le pays pour traiter les maladies causées par les eaux de crue contaminées.


Cette article est publié dans le cadre de la campagne pour la Journée internationale des Volontaires 2017: Les volontaires : premiers à agir. Ici. Partout.



Cet article a été traduit de l’anglais par le Volontaire en ligne de l’ONU Matea Beslic.