Au Malawi, les drones se révèlent efficaces dans les interventions d’urgence face aux catastrophes naturelles

11 octobre 2017
Matthias Boyen
Mon travail au Malawi a toujours été passionnant. En tant qu’étudiant en conflit et développement, je suis arrivé dans le pays pour y réaliser des recherches sur les vendeurs de rue et les structures organisationnelles des marchés. Trois ans plus tard, je me retrouve à travailler avec des véhicules aériens sans pilote (UAV), ou drones, dans le cadre de l’intervention d’urgence de l’UNICEF face aux inondations.
UNICEF UNV Malawi
Le pilote de drone Owen Cardew récupère le drone après un vol dans une zone de Lilongwe touchée par les inondations. (UNICEF Malawi/2017/Andrew Brown)

Le Malawi dispose d’un accès routier aux zones rurales limité et, après une crue éclair, les routes de terre peuvent se transformer en rivières, isolant complètement les communautés touchées. En utilisant des drones, nous survolons la zone sinistrée et pouvons constater clairement quel a été l’impact sur le terrain, puis transmettre cette information aux secours.

Blessings, le Coordonateur pour les secours en cas de catastrophe, a convoqué l’équipe d’urgence pour discuter de la mission d’évaluation, des avantages des drones et de la façon dont ils peuvent aider à coordonner l’intervention. La photographie et la vidéo aériennes permettent d’identifier les dommages causés aux bâtiments, ponts, cultures et puits, nous indiquant ainsi quand les familles pourront rentrer chez elles et de quelle aide elles auront besoin.

Notre équipe, composée d’Owen, le pilote de drone, de Blessings, de Watson et de moi-même, a accueilli trois membres supplémentaires : Spear, Madalitso et Sangani. Notre site d’évaluation se situait dans un champ de maïs à environ 1,5 km du village – pour notre sécurité, nous ne pouvions pas nous approcher plus près de la zone touchée. Après avoir reçu les dernières instructions de vol de la part des habitants, Owen a tout préparé et le drone a décollé. Des curieux l’ont regardé disparaître dans le ciel, puis se sont attroupés autour de la télécommande d’Owen pour observer. Après 25 minutes à voler et filmer, le drone est redescendu, son disque dur rempli d’images utiles.

« Les évaluations effectuées grâce à des drones dans des interventions d’urgence ne devraient pas seulement impliquer des techniciens. Elles devraient être menées par les membres mêmes de la communauté.

Avec un équipement dernier cri, un pilote peut faire voler un drone pendant qu’une autre personne dirige la caméra. Grâce à des écrans secondaires, les habitants peuvent donner des instructions à celui qui opère la caméra afin d’obtenir les meilleures images possible. Les données recueillies peuvent être mises en ligne afin d’utiliser l’approvisionnement par la foule pour élaborer des cartes détaillées destinées à être transmises aux dirigeants communautaires, leur permettant ainsi de prendre des décisions plus éclairées pour soutenir leur communauté.

Au Malawi, c’est en combinant les dernières technologies et le savoir-faire local que nous obtiendrons les meilleurs résultats. En travaillant main dans la main avec les communautés, nous pouvons fournir la meilleure intervention d’urgence possible et aider les familles et les enfants à reconstruire leur vie plus rapidement.


Cet article a d’abord été publié sur Medium par UNICEF Malawi. Cette version de l’article a été éditée par la Volontaire ONU en ligne Erika Morris et traduit en francais par la Volontaire ONU en ligne Camille Cosson.

Afrique subsaharienne
Objectif de développement durable: