Aucun séisme ne peut renverser la solidarité Mexicaine

Jacqueline Butcher est une figure de proue dans le domaine de la recherche sur le volontariat, mais le séisme dévastateur au Mexique le mois dernier lui a donné une chance de voir la contribution des volontaires pendant les crises de première main. Jacqueline est directrice du Centre de Recherche et d'Études sur la Société Civile (CIESC) à l'École des Sciences Humaines et Sociales du Tecnológico de Monterrey, et un mentor régional de recherche pour le rapport sur l'état du volontariat dans le monde 2018.
Modelo volunteers help deliver food and medicines to the affected communities outside of Mexico City.
©

Le 19 septembre 2017, le Mexique a été frappé par un séisme de magnitude 7,1 qui a renversé des bâtiments à Mexico et dans quatre États voisins. Seulement deux heures plus tôt, j'avais quitté ma réunion qui se tenait dans un immeuble très haut pour participer à l'exercice annuel commémorant le séisme de 1985 qui a frappé à la même date il y a 32 ans. Dans le cadre de l'exercice, les écoles et les immeubles de bureaux ont été évacués. Certaines personnes ont estimé que la simulation était utile quand la chose réelle frappait. Malheureusement, d'autres n'ont pas survécu pour émettre un quelconque jugement. Peu importe l'entraînement de survie que vous suivez, vous ne savez jamais vraiment ce qui va se passer ou comment cela va vous affecter.

Les Séquelles

Au lendemain du séisme de 2017, nous savons que près de 400 personnes sont mortes et que 140 000 bâtiments ont été endommagés. Mais à travers les ténèbres des parents en deuil et la poussière qui s'installe, les expressions de solidarité de milliers de Mexicains qui se précipitaient dans la rue pour aider se sont brillamment illustrées. Des volontaires de tous horizons, jeunes et vieux, malades et capables, voisins et étrangers, travaillaient sans relâche pour donner un coup de main.

La réponse rapide des marines, de l'armée et des unités gouvernementales a été cruciale. Mais ce qui a vraiment fait la différence, ce sont les premières heures qui ont vu la formation de chaînes humaines, occupées à déblayer les débris, approvisionner en eau et masques les personnes affectées. Chaque fois que l'on soupçonnait que quelqu'un était pris au piège dans les décombres, une main était levée pour le silence, pour permettre aux sauveteurs d'écouter les appels à l'aide au milieu de la pile de ciment et d'acier tordu. En réponse, les mains de beaucoup d'autres se sont élevées à l'unisson. À la fin de chaque journée, l'hymne national mexicain a été chanté pour encourager les efforts de sauvetage.

La Solidarité Mexicaine

Au CIESC, nous avons cartographié les activités de volontariat au Mexique au cours des 20 dernières années, à compter de 2005, date de la première Enquête Nationale sur la Solidarité et l'Activité de Volontaires (ENSAV) a été réalisé. L'enquête a été répétée en 2012 et récemment en 2016. Les derniers résultats montrent une augmentation de la participation civique et des activités de volontariat au cours des dernières années. En 2016, 83% des Mexicains de plus de 15 ans - près de 74 millions de personnes - a répondu positivement à la question : « Avez-vous fait quelque chose pour les autres en dehors de votre famille sans être payé au cours des 12 derniers mois ? »

Nous avons constaté que les Mexicains se portent volontaires sans discrimination. Il y a parité entre les genres dans les taux de volontariat déclarés, comme confirmé par les enquêtes ENSAV de 2005, 2012 et 2016. Tout le monde donne un coup de main de différentes manières, sans tenir compte des inégalités sociales et économiques. Mes recherches sur le volontariat mexicain montrent que « des personnes issues de différents secteurs socio-économiques du pays contribuent à parts égales à des actes de solidarité. Cela signifie que les actes de solidarité ne dépendent pas du revenu des personnes et de la même façon, les personnes ayant un faible niveau d'éducation ne consacrent pas plus ou moins de temps et d'efforts que celles qui sont plus éduquées. »

Cela était déjà évident à la suite du séisme de 2017, lorsque des personnes de tous horizons ont fourni de l'aide par le biais du volontariat. Les médias ont rapporté que des centaines de milliers de citoyens se sont portés volontaires à Mexico et dans les États voisins de Morelos et de Puebla. Cependant, il y a encore un long chemin à parcourir pour maximiser cette contribution importante d'une manière productive et organisée. Au Mexique, nous avons constaté que la proportion de volontaires travaillant en groupe - formels et informels - augmente. Le volontariat au sein des groupes et des associations est passé de 24% en 2005 à 70% selon l'enquête nationale de 2016. La coordination de ces groupes est une compétence difficile mais essentielle pour une réponse efficace aux catastrophes en temps de crise.

Faire du volontariat pour le rétablissement

Pourquoi les gens participent-ils et font-ils du volontariat lors de catastrophes naturelles ? Pour la simple raison qu'il serait inhumain de ne pas le faire. Mais le volontariat est aussi une façon de montrer sa solidarité avec les autres, d'établir des relations significatives, et de travailler pour créer un monde meilleur. Après le séisme de 2017, beaucoup de Mexicains travaillent ensemble pour rester positif dans le chaos et le désastre. J'espère que cet esprit de camaraderie et de soutien mutuel sera maintenu - et je pense que cela sera possible si nous pouvons garder vivante la flamme des volontaires et apprendre de cette expérience.

D'après mes recherches et mon expérience, le volontariat organisé représente la clé de l'avenir du pays. La participation spontanée observée tout au long du récent séisme devrait être canalisée efficacement pour permettre aux gens de faire des contributions précieuses grâce au volontariat. Les organisations de la société civile à travers le pays doivent être préparées à recevoir un flot d'énergie et de solidarité après une catastrophe naturelle. Les volontaires doivent faire partie des cadres juridiques qui renforcent la participation et l'action volontaire. Les citoyens mexicains ont démontré au monde qu'ils sont attentionnés et compétents, et que la consolidation de cet esprit de volontariat est d'une importance vitale alors que nous progressons ensemble en tant que nation.

Cet article de blog fait partie du projet SWVR 2018. Pour revenir à la section Web de SWVR 2018, cliquez ici.