Axelle Fidelin, Jeune Volontaire de l'ONU, coordinatrice à UNICEF

12 août 2016
Axelle Fidelin coordonne une équipe de 9 Jeunes Volontaires de l’ONU (JVNU), qui sont chargés d’appuyer les bureaux provinciaux de l’UNICEF, dans le suivi des programmes pour atteindre des objectifs de développement précis tels que : l’éducation de qualité pour tous, et l’amélioration durable de la santé de la mère et de l’enfant.

Goma, République Démocratique du Congo: Axelle Fidelin coordonne une équipe de 9 Jeunes Volontaires de l’ONU (JVNU), qui sont chargés d’appuyer les bureaux provinciaux de l’UNICEF, dans le suivi des programmes pour atteindre des objectifs de développement précis tels que : l’éducation de qualité pour tous, et l’amélioration durable de la santé de la mère et de l’enfant.

Au sein de l’unité de planification et de suivi, son rôle consiste essentiellement à développer avec le concours de ses collègues, des outils de suivi pour améliorer le travail que mènent les bureaux provinciaux de l’UNICEF sur le terrain avec les partenaires étatiques et non-étatiques.

 « Suite à une mission réalisée à Kananga (capitale de la province du Kassaï-Central), j’ai développé des outils d’accompagnement de nos partenaires, qui visent à renforcer leurs capacités en termes programmatique et financier, en vue d’une autonomisation technique. Ces innovations ont été bien accueillies par la Spécialiste en Planification et en Suivi, et ont été adoptées par le bureau pays de l’UNICEF RDC », nous dit Axelle.

Elle croit fermement à ce qu’elle fait au sein de l’UNICEF et a la certitude que le travail qu’elle accomplie et les orientations qu’elle donne peuvent avoir un impact significatif sur la vie de la mère et de l’enfant congolais.

Axelle encourage également les JVNUs à promouvoir le volontariat dans leurs provinces d’affectation, en appuyant des organisations locales congolaises, en participant au renforcement de leurs capacités dans l’écriture de projet de développement, ou en mobilisant des ressources. L’idée est de s’assurer que les JVNUs puissent apporter une valeur ajoutée à l’atteinte des objectifs fixés par les programmes de l’UNICEF, pour l’amélioration durable des conditions de vie de la mère et de l’enfant congolais.

«Coordonner 9 Jeunes Volontaires au sein de l’UNICEF RDC est une expérience enrichissante qui me procure un sentiment de fierté. Cette coordination a été plurielle : administrative, technique, programmatique, et humaine. Au bout d’un an, je pense pouvoir affirmer que la modalité jeune a été un succès, et ce grâce aux jeunes que nous avions sélectionnés, qui n’hésitent pas à redoubler d’efforts pour contribuer à l’atteinte des résultats que l’UNICEF s’est fixé avec ses partenaires. Au-delà  des mots, nous pouvons, avec le concours des partenaires étatiques, être les instigateurs du changement de comportements en RDC », conclut-elle.