Développer l’emploi des jeunes au Tadjikistan par la promotion de l’esprit d’entreprise

10 août 2017
Start-Up Choihona project
Au Tadjikistan, où 70 % de la population a moins de 30 ans, il est essentiel de renforcer l’esprit d’entreprise et de créer des emplois plus décents et plus épanouissants pour les jeunes. Le projet Start-Up Choihona, lancé par le programme Volontaires des Nations Unies (VNU) est une initiative conjointe du gouvernement, des partenaires de développement et du secteur privé pour appuyer un esprit d’entreprise innovant en vue de développer l’emploi des jeunes
Pitching competition where entrepreneurs are presenting their business ideas, and will receive feedback on their potential, as well as gain access to networks of potential business partners and investors.
Concours de projets au cours duquel les entrepreneurs peuvent présenter leurs idées, recueillir des réactions sur leur possibilités et accéder à des réseaux de partenaires d’affaires et d’investisseurs potentiels. (programme VNU, 2017)

Un Volontaire des Nations Unies international, dix volontaires communautaires et un Volontaire des Nations Unies en ligne mènent le projet Start-Up Choihona, qui a organisé jusqu’à présent deux concours nationaux d’entrepreneurs pour promouvoir l’innovation et l’emploi des jeunes. Des concours trimestriels donnent aux nouveaux entrepreneurs l’occasion de présenter leurs idées originales d’entreprise à un jury. Avec la possibilité de présenter leurs idées, les entrepreneurs tadjiks ont également la chance de recueillir des réactions sur la viabilité de leurs idées et d’accéder à de précieux réseaux de partenaires d’affaires et d’investisseurs potentiels. Pour bien des participants, ces événements représentent la chance de leur vie.

Depuis le lancement du projet en novembre 2016, plus de 100 entrepreneurs ont présenté leurs idées d’entreprise et partagé leurs compétences en marketing avec un large public lors de concours couvrant les secteurs de l’agriculture, des TIC et la petite production, ainsi que les services. Des formations trimestrielles sont aussi organisées par les partenaires pour les gagnants de chaque concours d’idées.

Le projet permet aux jeunes de recueillir des réactions sur leurs idées d’entreprise afin de les affiner. L’objectif final est d’encourager les jeunes à être plus indépendants et de promouvoir un esprit et une attitude favorable à l’entrepreneuriat.

Sur l’ensemble du Tadjikistan, au moins 300 jeunes start-up recevront un soutien dans les deux ans sous la forme de formations au marketing, au droit, à la réglementation et à la fiscalité, entre autres. L’objectif est qu’au moins 200 petits entrepreneurs deviennent indépendants à l’issue de ces deux ans.

« Le projet permet aux jeunes de recueillir des réactions sur leurs idées d’entreprise afin de les affiner. L’objectif final est d’encourager les jeunes à être plus indépendants et de promouvoir un esprit et une attitude favorable à l’entrepreneuriat. Le PNUD au Tadjikistan est heureux de soutenir cette initiative avec nos partenaires en 2017, proclamée “Année de la jeunesse” par le président du Tadjikistan », explique Sanja Bojanic, directrice adjointe de pays du PNUD au Tadjikistan.

Accroître la croissance économique et l’emploi productif (ODD 8)

Cette initiative est particulièrement conçue pour répondre à la nécessité d’impliquer les jeunes du Tadjikistan dans les efforts pour atteindre l’Objectif de développement durable 8, qui consiste à promouvoir une croissance économique soutenue, partagée et durable, le plein emploi productif et un travail décent pour tous.

 « Le projet Start-Up Choihona est destiné à soutenir quiconque souhaite devenir entrepreneur en offrant l’égalité des chances. Cependant, le chemin de la réussite n’est pas aisé pour les entrepreneurs. Les débuts sont tout particulièrement difficiles. Il faut avoir, entre autres, une idée compétitive, des fonds d’amorçage, des compétences en marketing et un réseau, affirme Heli Nykaenen, administratrice de programme VNU au Tadjikistan, c’est pourquoi le projet Start-Up Choihona est là pour soutenir les individus dans leurs tentatives, en espérant qu’il y ait à l’avenir un petit écosystème entrepreneurial solide pour tous ceux qui ont la volonté de faire progresser l’économie du Tadjikistan. »

Les entrepreneurs obtiendront de la publicité pour leur nouvelle entreprise, rencontreront des partenaires et des investisseurs, seront exposés à un vaste public et aux médias, et auront accès à des incubateurs d’entreprises et à des écoles de commerce. Le projet peut également être élargi et reproduit dans d’autres pays. Jusqu’à présent, l’Ouzbékistan a été convié à assister au prochain événement Start-Up Choihona, qui sera organisé dans une ville frontalière entre les deux pays.

Projet conjoint avec la participation du secteur privé

Aux côtés du programme VNU et du PNUD, Accelerate prosperity (AKDN), qui attribue des prix aux entrepreneurs, l’École des Jeunes entrepreneurs et le Club des jeunes entrepreneurs, qui décerne des prix, par exemple des bourses pour des écoles de commerce sont les partenaires clés de ce projet.

Accelerate prosperity fait partie d’un réseau d’accélérateurs de la croissance des entreprises en Asie centrale et en Asie du Sud – une initiative du Réseau de développement de l’Aga Khan visant un développement économique partagé par tous, visant à catalyser et soutenir le démarrage ou la croissance initiale des entreprises au travers d’une culture entrepreneuriale stimulante, d’une promotion de l’entreprise indépendante chez les jeunes et de la création potentielle d’emploi dans des secteurs où les opportunités économiques demeurent insuffisantes.

Au cours du deuxième concours de présentation des projets, Ozodkhon Davlatshoev, directeur exécutif d’Accelerate prosperity (AKDN) a déclaré : « Nous sommes heureux d’accueillir aujourd’hui l’événement Start-Up Choihona à Douchanbé dans notre premier incubateur d’entreprises à la pointe de l’innovation et notre espace de coworking, et nous espérons que ce concours suscitera de nouvelles entreprises qui contribueront à la prospérité économique du Tadjikistan, de ses entrepreneurs et de la jeunesse de ce pays. »

Le projet Start-Up Choihona continuera à bâtir un écosystème durable de petits entrepreneurs afin de soutenir la croissance de l’économie du Tadjikistan et de donner à chacun des chances égales de générer des revenus.

Cet article a été traduit de l'anglais par la Volontaire en ligne de l'ONU Karine Laguerre