De Jeunes Volontaires ONU mettent en œuvre un projet pour mettre fin à la défécation en plein air dans l’État du Kérala

22 mars 2017
Toney Thomas
« Les autorités gouvernementales reconnaissent que les volontaires travaillant pour l’initiative Nehru Yuva Kendra ont permis de mettre fin à cette problématique. » Toney Thomas est un jeune Volontaire des Nations Unies chargé de la coordination de la jeunesse dans l’État du Kérala, dans l’Inde du Sud. Un des défis auxquels est confronté le quartier d’Ernakulam est la défécation en plein air. Le mode de vie traditionnel et primitif continue d’être pratiqué par la population tribale qui habite le quartier, notamment la défécation en plein air. Cette situation découle de l’absence d’éducation et des communications limitées avec le monde extérieur.
Volunteers help build toilets in Variyam village, Kerala. (UNV, 2016)
Les Volontaires mettent la main à la patte pour construire les latrines, en transportant le matériel vers les 80 sites à Variyam. (proramme VNU, 2016)

Toney explique la situation : « La défécation en plein air représente une menace sérieuse pour la santé des enfants en Inde, alors que dans le pays, 188 000 enfants de moins de cinq ans meurent à cause de la diarrhée chaque année. Sans aucun soutien financier pour la planification préalable, j’ai pris le risque de m’attaquer à ce problème, en commençant par mobiliser plusieurs jeunes volontaires au sein de la collectivité ».

Une des zones les plus difficiles à atteindre est celle de Variyam, un petit village tribal niché au creux d’une forêt dense.

En collaboration avec d’autres Jeunes Volontaires ONU, Toney a mobilisé plus d’une centaine de volontaires à travers l’État pour résoudre le problème de défécation en plein air dans la région de Variyam.

La Politique nationale de la jeunesse de l’Inde de 2014 reconnaît la nécessité de donner plus de pouvoir aux jeunes et, à travers eux, de renforcer la nation dans son ensemble. Les jeunes âgées de 15 à 29 ans représentent 27,5 % de la population de l’Inde de 1,1 milliard.

Démographiquement, l'âge moyen de la population indienne sera de 28 ans d’ici 2020. Pleinement conscient que ce dividende démographique peut favoriser un développement inclusif et durable, le gouvernement indien a déployé plusieurs mécanismes pour promouvoir le volontariat auprès des jeunes à travers le pays.

Cela a permis de mettre en œuvre le projet « Strengthening Nehru Yuva Kendra Sangathan (NYKS) project and National Service Scheme (NSS) » (Renforcer l’initiative NYKS et le NSS), une collaboration entre le ministère de la Jeunesse et des Sports, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et le programme des Volontaires des Nations Unies (VNU). Il vise à soutenir les programmes de jeunes volontaires dans les 29 États du pays.

Les volontaires qui se sont joints à Toney font partie du projet Nehru Yuva Kendra. « Nous avons lancé une initiative appelée 100 volontaires, 100 latrines. Chaque jour, et ce, pendant plus d’un mois, des volontaires circulent en jeeps dans la région de Variyam transportant des matériaux pour construire les latrines.

Pas moins de 37 latrines sèches ont été creusées par les jeunes volontaires sans aucune aide de la communauté tribale, malgré les conditions de vie difficiles et inhabituelles, et sans électricité ni eau potable, installation sanitaire ou réseau de communication. »

Les jeunes Volontaires ONU, dont 20 femmes, ont transporté sur leurs têtes les matériaux tels que du sable et des cailloux prélevés sur la rive, pour ensuite les charger dans les jeeps et les transporter vers les 80 sites désignés dans le village.

Les autorités gouvernementales reconnaissent que les volontaires travaillant pour l’initiative Nehru Yuva Kendra ont permis de mettre fin à cette problématique – nous avons des volontaires sur le terrain qui font vraiment bouger les choses

Les bénéficiaires voient ces latrines comme le début d’un changement positif. Un membre de communauté tribale a déclaré : « Nous avions l’habitude d’aller en plein air où tout le monde pouvait nous voir. Et nous devions emmener nos enfants dans la forêt s’ils voulaient déféquer durant la nuit. Ce n'est plus le cas maintenant. »

Jusqu’à présent, l’initiative Nehru Yuva Kendra a rejoint plus de 11 millions de jeunes gens en Inde. De telles initiatives facilitent la participation et l’expression des jeunes dans les programmes de développement durable.


Au cours des dix dernières années, l’Inde a accueilli 354 Volontaires internationaux des Nations Unies servant auprès de 11 agences partenaires des Nations Unies, et 498 Volontaires nationaux des Nations Unies servant auprès de sept agences partenaires des Nations Unies, incluant les 32 volontaires qui travaillent actuellement sur le projet Nehru Yuva Kendra.

> Cet article a été traduit de l'anglais par la Volontaire en ligne ONU, Sylvie Dubord

Asie et Pacifique
Objectif de développement durable: