Des volontaires au secours des victimes d’explosions de bombe à Mogadiscio en Somalie

22 novembre 2017
Journée internationale des Volontaires 2017
Le service d’ambulances privé Aamin, constitué de 35 infirmières, d’ambulanciers et de chauffeurs, accompagnés d’une flotte de 10 véhicules, se précipite sur le lieu de l’explosion pour offrir les premiers soins aux victimes, et transporter les blessés dans les différents hôpitaux de Mogadiscio en Somalie.
Aamin Ambulance in Mogadishu
Ambulance Aamin à Mogadiscio (2017).
©

Au cours des dix dernières années, les volontaires sont restés fidèles à leur mission de secourisme, en apportant l’aide médicale d’urgence à ceux qui en ont besoin. Dr Abdulkadir Abdirahman Adan, fondateur du service gratuit d’ambulances privé 24h à Mogadiscio, affirme que c’est l’état déplorable des services de santé de la ville qui l’a motivé à faire du volontariat.

Lorsque je suis retourné en Somalie, j’ai trouvé le pays en guerre et les gens se servaient des brouettes pour transporter les blessés dans les hôpitaux. Cela causait des morts sur le chemin de l’hôpital et les personnes qui transportaient les blessés finissaient épuisées. Voilà ce qui m’a motivé à agir et à mettre sur pied le service d’ambulances privé Aamin. Ce service a permis d’éviter des cas de morts ", observe le Dr Adan.

Exerçant par ailleurs comme dentiste à Mogadiscio, le Dr Adan explique qu’en tant que premiers intervenants en cas d’urgence, son équipe fait face à des défis et à des risques physiques énormes et est confrontée  à  des scènes traumatisantes.

« Parfois, des soldats nous tirent dessus et nous empêchent d’accéder au lieu de l’explosion pour pouvoir porter secours à quelqu’un, » explique-t-il.

Bien qu’étant un habitué aux explosions à Mogadiscio, l’attentat du 14 octobre 2017, survenu au carrefour Zoobe de la ville et dans lequel avaient péri plus de 300 personnes, représente le pire que le Dr Adan ait jamais vu.

Il n’est cependant pas ébranlé par les défis auxquels son équipe et lui sont confrontés et il a en plus, d’ambitieux projets pour le service d’ambulances Aamin.

Mon rêve est de pouvoir atteindre n’importe quel district, n’importe quelle village dans les régions, partout en Somalie afin que mes ambulances puissent y accéder et sauver des vies. D’ici 5 à 10 ans, je pourrai couvrir 2 à 3 régions, " déclare le Dr Adan.

Le fondateur du service Aamin ajoute qu’avec un appui adéquat, il pourrait avoir une empreinte dans toutes les régions de Somalie, dans les 10 prochaines années.

Cet article a été traduit de l’anglais par la Volontaire en ligne de l’ONU Danielle Madelli.


Cette article est publié dans le cadre de la campagne pour la Journée internationale des Volontaires 2017: Les volontaires : premiers à agir. Ici. Partout.

 

 

Objectif de développement durable: