En Éthiopie, un volontaire soutient l’intervention d’urgence contre la malnutrition en région Somali

27 novembre 2017
Journée internationale des Volontaires 2017
La région Somali, en Ethiopie, couvre le sud-est du pays. Depuis 2015, cette région est touchée par une grave sécheresse après des précipitations insuffisantes lors des saisons des pluies, due aux phénomènes climatiques El Niño et le Dipôle Océan Indien (DOI). Dans un contexte difficile de crise alimentaire, la situation s’est aggravée en raison de la propagation rapide de l’épidémie de diarrhée aqueuse aiguë (DAA), touchant essentiellement les femmes et les enfants. Les agences des Nations Unies, y compris l’UNICEF, ont fait appel à des experts bénévoles pour soutenir l’action humanitaire, dont Richard Machokolo, qui est l’un des Volontaires internationaux des Nations Unies.
Ethiopie : Woredas (district) classés en zones à risque par degré de priorité à compter de juin 2017, OCHA.
©

Depuis décembre 2016, Richard travaille en tant que Spécialiste en Nutrition au Bureau Local de Somali pour l’UNICEF Ethiopie, où il s’occupe de la mise en œuvre et de la coordination de l’intervention d’urgence contre la malnutrition. Il a rejoint l’UNICEF au plus fort de la crise alimentaire et a apporté son assistance technique durant chaque étape de l’intervention d’urgence. Cette dernière est dirigée par le bureau de santé régional de Somali, en collaboration avec les agences des Nations Unies, les organisations non gouvernementales, ainsi que le personnel médical des woredas (districts).

À l’aide de ses solides compétences relationnelles et en coordination, Richard a joué un rôle déterminant en apportant son aide technique à l’intervention d’urgence contre la malnutrition. Lors de la forte sécheresse de 2017, les efforts de Richard couplés à ceux des autres partenaires ont apporté, de manière rapide et efficace, des services de nutrition vitaux aux femmes et aux enfants.

Cette mission a également offert à Richard de grandes opportunités d’apprentissage. Elle lui a notamment permis de mieux comprendre les besoins des personnes les plus vulnérables.

Dès le début, j’ai essayé de comprendre le problème du point de vue des personnes touchées. En collaborant étroitement avec les communautés victimes de cette situation d’urgence, j’ai pu acquérir une meilleure compréhension des problématiques complexes auxquelles sont confrontées ces personnes touchées par la sécheresse, et de ce qui doit être fait pour traiter ces problèmes. ”

Quand il revient sur son volontariat avec l’UNICEF Ethiopie depuis bientôt un an, Richard continue de se sentir réellement impliqué et très motivé par les ressources et le soutien mis en œuvre par l’UNICEF.  « L’UNICEF offre aux humanitaires internationaux une occasion de découverte et des opportunités d’acquérir une vaste expérience en très peu de temps. Je me sens vraiment soutenu et prêt à participer activement en apportant une réponse aux questions humanitaires actuelles et émergeantes, dont les femmes et les enfants sont victimes. »

Richard considère que le volontariat est un outil puissant permettant de résoudre les défis qui se posent à l’humanité :

Malgré les grandes difficultés que rencontrent les femmes et les enfants en région Somali, j’ai toujours pensé qu’en tant que volontaire, j’étais capable d’apporter une véritable contribution pour sauver les vies et préserver les moyens de subsistance des personnes les plus vulnérables. ”

This story is published as part of the campaign for International Volunteer Day 2017: Volunteers Act First. Here. Everywhere.


Cet article a été traduit de l’anglais par le Volontaire en ligne de l’ONU Yohann Hélias.

Objectif de développement durable: