Engager le bureau pour atteindre l'égalité entre hommes et femmes

06 mars 2016
Pour les chargés de programme, la contribution à l’égalité entre hommes et femmes est un chapitre obligatoire pour la création d'un projet. Depuis l’adoption de la stratégie du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) pour la promotion de l’égalité́ des sexes 2014-2017, les ressources humaines, les chargés des achats et de la communication et même les chauffeurs sont impliqués dans la lutte pour plus d’égalité. "Mon travail en tant que point focal genre pour le PNUD Burkina Faso, consiste à appuyer toutes les unités de mon bureau pour optimiser leur contribution à cette égalité."
La Volontaire des Nations Unies internationale Daniela Buchmann sous financement intégrale de la Suisse, en visite dans les locaux d'une maison réfactionnée par le PNUD pour la rendre apte à accueillir des femmes victimes de violences (programme VNU, 2016)

Ouagadougou, Burkina Faso: Pour les chargés de programme, la contribution à l’égalité entre hommes et femmes est un chapitre obligatoire pour la création d'un projet. Depuis l’adoption de la stratégie du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) pour la promotion de l’égalité́ des sexes 2014-2017, les ressources humaines, les chargés des achats et de la communication et même les chauffeurs sont impliqués dans la lutte pour plus d’égalité. "Mon travail en tant que point focal genre pour le PNUD Burkina Faso, consiste à appuyer toutes les unités de mon bureau pour optimiser leur contribution à cette égalité."

Ensemble avec l’équipe focale genre, je traduis des concepts abstraits tels que « le genre », « l’équité » et « les violences basées sur le genre » au contexte de développement du Burkina Faso et au bureau du PNUD. Pour bien démarrer le travail de l’équipe qui a été créé fin 2014, j’ai notamment organisé une formation sur la prise en compte du genre dans le travail des différentes sections du bureau.

Odette Kabaya, la Responsable régionale sur l’on Égalité des sexes et autonomisation de la femme  et chargée du  label pour l’égalité des sexes  pour l’Afrique qui est basée à Addis Abbaba a tenue à se rendre à Ouagadougou pour connaitre l’équipe et initier ses membres aux outils disponibles pour ce travail.

Cette formation a donné un nouvel élan à l’équipe, qui a tenu à définir des actions qui concernent toutes les équipes du bureau avant de la clore. "A travers ce plan d’actions 2015-2016, je veux amener tous les membres du bureau à comprendre comment ils peuvent s’engager pour la promotion de l’égalité entre hommes et femmes. En proposant de nouveaux outils."

Les chargés de la communication ont par exemple décidé de faire des publications sur les initiatives qui ont un fort impact sur la position des femmes dans la société. Les ressources humaines prévoient l’initiation de nouveaux employés au concept du genre et l’unité des politiques et stratégies à l’objectif de développer une stratégie genre pour le bureau du PNUD.

"J’accompagne les chargés de la communication sur les lieux où les projets du PNUD font la promotion de l’égalité entre hommes et femmes. Je me sers aussi de ses contacts avec d’autres points focaux genre pour la recherche documentaire dans l’objectif de constituer une base pour la stratégie genre du bureau, ensemble avec l'unité politiques et stratégie.

Je révise les documents de projet et organise des sessions avec les collègues pour ensemble identifier des points d'entrée pour l’autonomisation des femmes dans des situations où elles sont désavantagées."

L’équipe a jusqu’à la fin de l’année 2016 pour réaliser ces activités.  label égalité des sexes  est confiante qu’avec une équipe dynamique, le bureau pourra consolider sa position prévisionnelle de deuxième bureau d’Afrique s’étant engagé pour le label pour l’égalité des sexes ; position qui lui a été attribué en 2015.

Objectif de développement durable: