04 septembre 2013
J’ai fait partie de l’équipe de conseillers électoraux qui ont apporté une assistance technique pour la bonne conduite des élections présidentielles au Mali en août 2013. Au total, nous étions 37 Volontaires des Nations Unies dont 16 nationaux déployés dans les huit régions du pays et dans la capitale Bamako, sous le Projet d’appui au Processus électoral au Mali (PAPEM) géré par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).
Le Volontaire de l'ONU Hermenegilde Ntukamazina (à droite) parle de l'appui électoral des Volontaires des Nations Unies avec le Représentant Spécial du Secrétaire général des Nations Unies au Mali, Bert Koenders, le jour du premier tour du scrutin présidentiel. (Programme VNU, 2013)

Gao, Mali:  J’ai fait partie de l’équipe de conseillers électoraux qui ont apporté une assistance technique pour la bonne conduite des élections présidentielles au Mali en août 2013. Au total, nous étions 37 Volontaires des Nations Unies dont 16 nationaux déployés dans les huit régions du pays et dans la capitale Bamako, sous le Projet d’'appui au Processus électoral au Mali (PAPEM) géré par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD). Notre expertise électorale a couvert différents secteurs d'activité tels que la logistique, l’éducation civique, la formation électorale, la finance, l’archivage de données, le conseil juridique, le transport et l’assistance d’équipe. 

Affecté comme Volontaire de l’ONU à Gao, j’ai donné un appui à plusieurs associations locales de femmes en tant que spécialiste de l’éducation civique et de la formation électorale, afin de promouvoir la participation croissante des femmes aux élections. Je me suis efforcé de soutenir les associations féminines en prenant une part active dans leurs campagnes d’information sur les élections et sur le retrait obligatoire, auprès des centres de distribution, de la carte biométrique Nina (Numéro d’'Identification Nationale) servant de carte d'identité et carte d’électeur pour tous les citoyens en âge de voter. La campagne d’action a aussi incité les femmes à en encourager d’autres à retirer leurs cartes d’électrices pour le scrutin présidentiel.

Avant le premier tour, j’ai aidé la Coalition Malienne des Défenseurs des Droits Humains (COMADDH) à organiser un atelier de sensibilisation aux cas possibles de fraude à observer lors du scrutin présidentiel. Le programme de formation s’adressait aux représentants d’organisations de la société civile, membres de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), représentants des partis politiques, chefs traditionnels, coutumiers et religieux.

L’analyse des leçons apprises lors de l’élection présidentielle m'aide à préparer les prochaines activités d’éducation civique en appui à l’organisation des élections législatives prévues pour la fin de l’année.

Les observateurs électoraux ont salué le bon déroulement de l’élection présidentielle qui vient de s’achever en tant qu’étape cruciale dans la réalisation d’élections transparentes et démocratiques pour rétablir l’ordre constitutionnel et promouvoir la bonne gouvernance en République du Mali que la crise politique a touchée sur le plan humanitaire comme en témoigne le déplacement massif des populations et l’aggravation de l’insécurité alimentaire.

Le nouveau président élu, Ibrahim Boubacar Keïta, devrait prendre officiellement ses fonctions le 4 septembre 2013.
________________________________________________________________
Bio : Hermenegilde Ntukamazina (Burundi) est Volontaire de l’ONU spécialiste de l' éducation civique et de la formation électorale. Il est affecté sous le Projet d’Appui au Processus Electoral au Mali (PAPEM) géré par le Programme des Nations Unies pour le développement. Hermenegilde a une expérience antérieure de volontariat avec une association burundaise de droits de l’Homme. Ancien professeur d’anglais et conseiller du Ministère burundais des Affaires de la Communauté Est Africaine, il est licencié en langue et littérature anglaise, et prépare actuellement un mémoire conduisant à l’obtention d’une licence en droit à l'Université du Lac Tanganyika (Bujumbura, Burundi).