Journée mondiale de la diversité culturelle: La sauvegarde du patrimoine au cœur de la construction de la paix

21 mai 2017
World Day for Cultural Diversity 2017
A l'occasion de la Journée Mondiale de la diversité culturelle pour le dialogue et le développement, focus sur des exemples d'activités menées par Nadia Ammi, Volontaire des Nations Unies internationale françasie, chargée de la culture au sein de la section Stabilisation et Relèvement de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation au Mali (MINUSMA). Depuis la création des opérations de maintien de la paix en 1949, la MINUSMA est la seule à qui le Conseil de Sécurité des Nations Unies a confié une tâche d’appui à la sauvegarde du patrimoine culturel.
Nadia Ammi et Gabriel Génin, deux Volontaires ONU internationaux en train d'échanger avec le Grand Imam, Abderrahmane Ben Essayouti des mesures à prendre pour la cohésion sociale et la conservation du patrimoine au nord du Mali. (programme VNU, 2017)

«Travailler à la MINUSMA m’a permis de relever de multiple défis et d’apprendre beaucoup sur la culture malienne. Mon expérience s’inscrit complètement dans la vision des volontaires de l’ONU qui est d’être « l’inspiration en action ». Toute la démarche du sujet de la protection du patrimoine était à inventer et évolue depuis trois ans.»

Nadia assure la liaison entre la MINUSMA et le bureau de l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture (UNESCO) au Mali. Elle est le point focal des projets de sauvegarde du patrimoine et de dialogue interculturel à la MINUSMA. Elle apporte un appui aux autorités maliennes en charge de la culture, et assure la formation du personnel sur la protection du patrimoine malien et le respect de la société malienne.

Soutenir la culture dans la phase de relèvement d’un pays, c’est avoir une conception holistique et une vision plus juste des besoins pour avancer sur le chemin de la paix. C’est une réflexion à mener pour d’autres situations dans le monde 

Nadia a ainsi soutenu plusieurs projets vecteurs de dialogue interculturel. Trois bibliothèques de manuscrits anciens, endommagées par un attentat en 2013, ont été réhabilitées en collaboration avec l’UNESCO et la Mission Culturelle de Tombouctou. A Gao, elle a apporté son appui à la protection d’un site archéologique en collaboration avec la Direction Nationale du Patrimoine Culturel, la Mission culturelle de Gao et l’association locale « Alanga ».  En partenariat avec la Direction Régionale de la Culture de Gao, l’orchestre régional, dont le matériel avait été détruit en 2012, a été totalement rééquipé. Aujourd’hui, les communautés peuvent à nouveau organiser les activités importantes comme les concerts, les mariages ou les baptêmes. Regardez le reportage sur la rénaissance de la musique à Gao, vidéo dont Nadia et Gabriel Génin, Volontaire ONU international français, spécialiste de l'information, sont à l'origine.

Enfin, elle apporte un soutien logistique important au programme de réhabilitation du patrimoine culturel coordonné par le Ministère de la Culture et l’UNESCO. Ce soutien a par exemple permis la reconstruction des mausolées détruits pendant le conflit à Tombouctou ou d’acheminer du matériel destiné aux autorités de la culture de Gao et de Tombouctou et de neuf bibliothèques de manuscrits anciens.

> Suivez l'actualité de la MINUSMA et le soutien approrté par les Volontaires des Nations Unies

Afrique subsaharienne
Objectif de développement durable: