L'éducation et la culture au service de la paix

25 janvier 2017
Irene Bronzini, Hamidou N'gatte
Irene Bronzini est une jeune Volontaire des Nations Unies sous financement intégral de la Belgique, qui a été affectée au Mali en 2015 à l’Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) dans le département des sciences humaines et sociales. De nationalité italienne, Irene vient en appui au département dans la mise en œuvre des programmes jeunesse et éducation à la paix au sein de l’UNESCO.
La Jeune Volontaire ONU Irene sous financement intégrale de la Belgique, lors de la retraite du bureau Unesco, en train d’échanger avec son collègue Lassane, sur la préparation d'un programme. (UNESCO/M. Blanco, 2017)

Depuis deux ans de service Irene s’occupe du renforcement et de la consolidation de la paix au sein de la société civile malienne. Le poste qu’elle occupe l’amène à travailler avec les communautés maliennes et les jeunes en particulier pour leur permettre  de jouer un rôle en tant qu’acteurs de la paix et promoteurs de la tolérance, du dialogue interculturel et de la non-violence, en menant des sessions de renforcements de capacités.

Dans le cadre de son affectation comme jeune volontaire, Irene est invité à travailler en étroite collaboration aussi avec le gouvernement malien, à travers la coopération avec différents ministères, à mettre en œuvre des programmes et des politiques nationales visant le développement de la jeunesse et le renforcement de la paix.

La paix ne se réduit pas à l’absence de conflit mais elle intègre différentes dimensions, du social au culturel sur lesquelles nous tous devons travailler

«Travailler au sein de l’UNESCO a enrichi mes connaissances dans le domaine de la culture de la paix et m’a également permis de mener plus en profondeur la réflexion sur les moyens de la consolider pour prévenir les conflits. La paix ne se réduit pas à l’absence de conflit mais elle intègre différentes dimensions, du social au culturel sur lesquelles nous tous devons travailler», c’est cette conviction qui forge la volonté d’Irene à œuvrer sans relâche pour la promotion de la paix à travers une éducation citoyenne.

Lorsqu'elle prend le temps de penser à sa première fois en Afrique subsaharienne, elle en conlcu que ces deux années de services comme jeune Volontaire ONU lui ont permis de découvrir un autre petit bout du monde avec ses valeurs et sa culture dans lesquelles elle a pu s’intégrer au point de parler dans certains dialectes locaux. 

«Je pense qu’en tant que Volontaire de l'ONU, mes engagements personnel et professionnel ont permis à mon département d’atteindre ses objectifs dans toutes les activités entreprises. Cet engagement, qui est un état d’esprit nourri par l’idée que le volontariat nous rapproche des personnes, ramène le travail à une échelle humaine afin d’atteindre un changement durable» a-t-elle conclu.  

Afrique subsaharienne
Objectif de développement durable: