L’égalité des sexes doit tout simplement devenir un acquis

06 mars 2016
Germán Vega Cortés, Volontaire ONU international colombien travaille au sein de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République Démocratique du Congo (MONUSCO), en tant que conseiller en matière de genre. « J’appuie ma section dans la conception de stratégies dans le but d’inclure les questions de genre dans les activités mises en place par les sections substantives et les composantes militaires et policières de la mission. »
Germán Vega Cortés, Volontaire ONU international en mission de terrain dans le Sud-Kivu, RDC (programme VNU, 2015)

Goma, RDC: Germán Vega Cortés, Volontaire ONU international colombien travaille au sein de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République Démocratique du Congo (MONUSCO), en tant que conseiller en matière de genre. « J’appuie ma section dans la conception de stratégies dans le but d’inclure les questions de genre dans les activités mises en place par les sections substantives et les composantes militaires et policières de la mission. »

German travaille actuellement avec les membres des forces de police de l’ONU (UNPOL) pour s’assurer que la dimension de genre soit prise en compte lors de la planification des activités dans le cadre de la sécurisation des prochaines élections nationales. « Bien que l’égalité des sexes soit indispensable au développement, à la croissance mais également à la paix et à la stabilité d’un pays, il y a aujourd’hui un manque de compréhension sur l’importance à adopter une approche genre», nous dit Germán. « Au sein de mon unité, nous faisons en sorte que l’intégration de l’égalité des sexes se fasse dès la conception d’un programme et qu’elle ne soit pas considérée comme accessoire ».

Selon lui, la journée internationale des femmes est une opportunité pour appeler à des changements qui pourront ouvrir la voie vers l’égalité des sexes en mettant l’accent sur l’engagement des hommes qui ont aussi un rôle important à jouer. « L’égalité des sexes ne doit plus être un sujet qui fait la une des médias. Cela doit tout simplement devenir un acquis ». conclut-il.