12 août 2014
La Communauté des Lesbiennes, Gays, Bisexuels et Transgenres en Moldavie est un groupe diversifié. Elle se compose de personnes de tous les âges, issues de différentes classes sociales, de diverses orientations politiques et différents niveaux d’éducation. Elle comprend des citoyens issus de mouvements populaires, appartemenant aux ONG institutionnelles, des militants et des professionnels et, elle a le soutien de la communauté internationale.
La deuxième Gay Pride de l’histoire qui s’est déroulée à Chisinau. La parade a démontré le large éventail de personnes, de différentes organisations et institutions, qui soutenaient la marche. (Programme VNU, 2014)

Chisinau, Moldavie: La Communauté des Lesbiennes, Gays, Bisexuels et Transgenres en Moldavie est un groupe diversifié. Elle se compose de personnes de tout âge, issues de différentes classes sociales, de diverses orientations politiques et différents niveaux d’éducation. Cela comprend des citoyens issus de mouvements populaires aux ONG institutionnelles, des militants et professionnels et, a le soutien de la communauté internationale.

Ce que ses membres ont en commun, c’est la réclamation à l’égalité et l’équité des opportunités pour tous. En Moldavie, la révendication pour les droits des LGBT représente une question primordiale pour combattre l’intolérance au sein de la société et pour ouvrir des espaces publics soutenant les développements social, culturel, politique et démocratique libres de tout préjugé.

Les droits des LGBT en Moldavie représentent une question importante pour les défenseurs des droits de l’homme, mais aussi pour les personnes qui appellent à une société juste et à l’interdiction de toute discrimination.

La Gay Pride de Chisinau, un festival culturel de la communauté LGBT, s’est déroulé au mois de mai. Plusieurs activités se sont déroulées en parallèle allant d’expressions artistiques engagées de cinéma, de musique et de performances, jusqu’à des conférences avec des intervenants internationaux. Le large éventail d’activités qui s’est déroulé lors de la Gay Pride a démontré que les droits des LGBT ne sont pas seulement importants pour la communauté LGBT mais pour l’ensemble de la société.

En outre, la Gay Pride a démontré la résilience et l’émancipation d’un groupe de personnes, malgré les difficultés qu’elles rencontrent dans la sphère publique.
La Communauté LGBT en Moldavie a le potentiel d’agir en tant que catalyseur de la réforme sociale, de la même sorte que les mouvements des droits civiques l’ont été dans le passé.

Bio: Josef Šmída est un Jeune Volontaire ONU qui appuie le développement basé sur les droits humains et la non-discrimination en Moldavie, sous la supervision du Conseil des Droits de l’homme de l’ONU (OHCHR.) Avant cela, il a pris part au projet de l’OHCHR, qui établissait "l’Instrument Européen pour la démocratie et les droits de l'homme" (IEDDH) qui traitait des questions telles que les droits des minorités, l’autonomisation des communautés, les droits des LGBT et les droits des personnes handicapés. Josef partage l’idée que les droits des LGBT est une question essentielle de l’égalité, car une force particulière dans la société en Moldavie exclut les personnes appartenant à la communauté LGBT de la vie réelle et de ses pleines valeurs.

Europe et CEI
Objectif de développement durable: