Le théâtre pour le Développement Social interprète la violence sexiste à Zanzibar

08 mars 2013
En tant que Volontaire des Nations Unies travaillant avec le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) à Zanzibar, je suis impliquée dans des activités liées à la santé sexuelle et reproductive, en étroite collaboration avec les institutions gouvernementales. La recherche de nouvelles méthodes innovantes pouvant sensibiliser les jeunes est un des axes sur lequel j’ai travaillé durant ma mission pour le programme des Volontaires des Nations Unies (VNU). Le théâtre constitue un bon moyen d’accroître la sensibilisation sur les questions liées aux femmes.

Zanzibar, Tanzania: En tant que Volontaire des Nations Unies travaillant avec le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) à Zanzibar, je suis impliquée dans des activités liées à la santé sexuelle et reproductive, en étroite collaboration avec les institutions gouvernementales. La recherche de nouvelles méthodes innovantes pouvant sensibiliser les jeunes est un des axes sur lequel j’ai travaillé durant ma mission pour le programme des Volontaires des Nations Unies (VNU). Le théâtre constitue un bon moyen d’accroître la sensibilisation sur les questions liées aux femmes.

Dans une période d’un mois, le Theatre for Social Development (THESODE) [Théâtre pour le Développement Social] interprètera de la violence sexiste à différents endroits de Zanzibar, en ciblant la communauté et tout particulièrement les jeunes. L’île de Tumbatu, où le groupe fait aujourd’hui escale, apparait quelque peu isolée du reste de l’archipel. Atteignable en une demi-heure de navigation, l’île reste majoritairement peuplée de pêcheurs et de fermiers. Tumbatu a bâti sa réputation sur son peuple distant et conservateur mais aussi fier et distinct ; nous y sommes cependant chaleureusement accueillis et les résidents sont présents en grand nombre.

Les représentations font partie du support apporté par l’UNFPA à la Commission de lutte contre le sida de Zanzibar. Ce support est voué au renforcement des capacités communautaires afin de combattre la violence sexiste, notamment l’exploitation sexuelle des jeunes filles ou encore la prévention contre le sida. La recherche révèle une augmentation de l’incidence de la violence domestique et sexuelle au Zanzibar.

THESODE se sert du drame comme outil de développement, généralement sur des lieux de rassemblement communautaire. La pièce attire l’attention sur des sujets critiques, comme dans le cas présent où THESODE porte l’attention sur la question de la violence sexiste et sur le lien avec les infections par le sida.

Lorsque durant la pièce la scène se fige, l’avis des spectateurs est demandé. Ainsi, la représentation donne l’opportunité aux habitants de fournir eux-mêmes des solutions possibles aux incidents.

En peu de temps, le groupe de théâtre parvient à amener différentes questions présentes dans la société contemporaine et à formuler des solutions aux problèmes soulevés. Une femme présente dans l’audience reconnaît que ces problèmes se produisent dans leur communauté, exhortant les personnes à « s’ouvrir et divulguer ce qu’il leur est fait qui pourrait leur nuire d’une façon ou d’une autre ».

Avec l’assistance financière et technique de l’UNFPA, la Commission de lutte contre le sida du Zanzibar offre une formation sur les approches alternatives de communication pour l’organisation de services communautaires tels que THESODE. Par ce type de représentations, nous espérons apporter un changement dans la vie des femmes, jeunes filles et familles à Zanzibar qui rencontrent des difficultés comme la violence sexiste et le sida, ainsi que renforcer le savoir sur la façon de traiter la question dans leurs communautés respectives.

________________________________________________________

Bio.: Joke Lannoye est une Volontaire des Nations Unies belge travaillant avec l’UNFPA, basée en Tanzanie. Elle travaille sur l’identification, le plaidoyer et le suivi des interventions des jeunes supportés par l’UNFPA. En tant que volontaire, elle assiste les organisations de jeunes en s’assurant que les droits et les besoins des jeunes soient pris en compte par les politiques publiques et inclus dans les programmes. Différents partenaires, reconnaissant l’importance de la participation des jeunes, ont d’ores et déjà commencé à les impliquer dans la planification des projets en cours.

Afrique subsaharienne