M'engager et prendre part au changement

13 mars 2017
Amal Ben Saad
Suite à la révolution en Tunisie, il était venu le temps pour moi de m’engager. Envoyer ma candidature pour travailler programme des Volontaires des Nations Unies en Tunisie était ce qu’il y avait de plus naturel. J’étais enthousiaste à l’idée de travailler pour promouvoir le volontariat en Tunisie post-révolution. Ça a été une mission des plus enrichissantes.
La chargée du programme VNU en Tunisie Amal Ben Saad, en session d'information avec les Volontaires ONU affectés en Tunisie (programme VNU, 2016)

Depuis petite, comme beaucoup, j’étais impressionnée par les Nations Unies. J’ai toujours admiré l’engagement de ces personnes qui travaillaient dans le seul but d’améliorer le monde dans lequel nous vivons. J’étais encore plus admiratrice des efforts des volontaires qui se retrouvaient dans les zones de conflit et de leur engagement inébranlable pour la paix. Ça fait maintenant près de deux ans et demi que j’ai rejoint le programme VNU, et croyez-moi, j’ai beaucoup appris aux côtés des Volontaires de l’ONU et des collègues des autres agences.

Le plus extraordinaire dans le fait de travailler en tant que chargée du programme VNU est la facilité avec laquelle on peut approcher les jeunes et la capacité de les aider et de les motiver.

Durant ma courte expérience, j’ai été chanceuse de rencontrer des jeunes volontaires tunisiens engagés, sans relâche, dans l’élaboration de projets ambitieux pour faire avancer les choses. Grâce à mon travail au sein du système des Nations Unies et l’aspect transversal du programme VNU, je pouvais appuyer ces jeunes-là et les orienter aux agences onusiennes ou les organismes qui peuvent les aider à mener à bien leurs projets.

J’avais travaillé dans la société civile en tant que volontaire et j’avais des projets plein la tête, mais le fait de travailler au sein du programme VNU nous donne vraiment la possibilité de changer le monde, en agissant parfois à petite échelle, pour des micro-changements, mais qui font vraiment la différence.

D’un autre côté, j’ai connu des volontaires de différents pays du monde. Je les ai appuyés et encadrés durant leurs missions. J’ai gagné en retour une richesse par leurs expériences et leurs qualités humaines exceptionnelles. J’ai aussi travaillé en collaboration avec les agences des Nations Unies et les institutions publiques en Tunisie pour promouvoir le volontariat et promouvoir l’instauration d’un programme de volontariat national.

Je crois intimement que mon expérience en tant que chargée du programme VNU en Tunisie a changé ma vision du monde et m’a donné la possibilité je crois d’inspirer quelques-uns.

Je suis convaincue que c’est en prônant les belles valeurs du volontariat et en participant activement à la vie citoyenne que chacun de nous peut changer le monde à son échelle. 

 

Amal Ben Saad est chargée de programme VNU en Tunisie depuis 2014. A l'occasion de la Journée internationale des Volontaires 2016, Amal a organisé un agenda chargé pour la promotion du volontariat dans son pays et la reconnaissance du travail accompli par les Volontaires  ONU en Tunisie. La vidéo récapitulative