Pakistan : Combiner sport et sensibilisation pour se rapprocher des objectifs d’ONU Femmes

10 février 2018
Henriette Bjoerge, ONU Femmes au Pakistan
Je suis une volontaire des Nations unies chargée de l’information publique et du plaidoyer à ONU Femmes au Pakistan. Mon travail consiste principalement à communiquer les témoignages des bénéficiaires des Programmes d’ONU Femmes, et faire entendre la voix des femmes extraordinaires du Pakistan. L’opportunité m’a également été offerte de faire preuve de créativité pour développer des activités de sensibilisation qui, en plus de promouvoir l’égalité des sexes, remettent en question les notions de genre et de rôles des femmes pakistanaises.
VV_UNWomen_Pakistan_HenrietteBjoerge.jpg
Henriette Bjoerge (Norvège), Volontaire internationale des Nations unies, au centre, avec des participants au tournoi de football de Karachi (ONU Femmes, 2016).

Ma présence sur le territoire pakistanais depuis septembre 2015 m’a fait découvrir les réalités que vivent les populations des pays en développement, en particulier lorsque cette population est en majorité jeune. Je me rends compte de l’opportunité immense qu’ont les Nations unies d’emmener les jeunes à contribuer de manière active à la réalisation de l’autonomisation des femmes et à en récolter les retombées, ainsi qu’à donner des chances égales à chaque femme et chaque fille. Il est désormais de mon ressort de promouvoir et d’encourager les gens à passer à l’action.

Travailler auprès d’ONU Femmes en tant que Responsable chargée de l’Information Publique et du plaidoyer m’a également permis de poursuivre l’une de mes passions, à savoir : faire la promotion du sport en faveur des femmes et des filles. Personnellement, je pense que la valeur du sport pour les femmes est largement sous-estimée dans les pays en développement. Le sport crée de la confiance, aide à développer les compétences essentielles, l’esprit d’équipe, ainsi que les compétences en leadership. De plus, le sport crée un environnement dans lequel les femmes peuvent se défendre elles-mêmes.

À ONU Femmes, j’ai facilité des partenariats avec d’autres agences des Nations unies, des ONG locales et le secteur privé. Ensemble, nous avons organisé une journée de cricket pour les filles et des tournois de football pour les jeunes femmes à Islamabad et Karachi.s.

J’ai été motivé à rejoindre les Nations unies dans leurs efforts à réaliser les Objectifs de développement durable, en particulier l’objectif N°5 – égalité entre les sexes – après avoir travaillé aux côtés de femmes moins privilégiées que moi, des femmes avec beaucoup d’obstacles à surmonter.

En travaillant en tant que Volontaire des Nations unies, j’ai l’opportunité de marquer positivement la vie des femmes pakistanaises tout en améliorant mes compétences et mes perspectives professionnelles. J’aime en particulier mettre ma créativité au défi pour développer des idées nouvelles et novatrices pour ONU Femmes, en vue d’accroître la visibilité de l’agence au Pakistan et de faire preuve d’audace dans notre manière de communiquer. Interagir avec les donateurs et les partenaires potentiels et leur parler de toutes les réalisations exceptionnelles au sein d’ONU Femmes est une priorité pour moi.

Avant de rejoindre ONU Femmes au Pakistan, j’ai été volontaire en qualité d’instructrice de ski pour la jeunesse afghane. Ce faisant, j’ai été témoin de l’impact que des jeunes filles émancipées peuvent avoir une communauté entière, ainsi que la magie qui peut se produire quand les jeunes se réunissent et se portent volontaire pour une société meilleure.

Mes responsabilités au sein d’ONU Femmes sont dorénavant portées vers l’innovation et les relations avec les donateurs. Les opportunités sont illimitées. J’ai hâte de continuer à apporter ma modeste contribution en qualité de Volontaire des Nations unis dans ce nouveau domaine d’activité. Je recommande cette expérience à tous ceux qui souhaiteraient positivement marquer la vie des autres !

La mission de volontariat de Henriette Bjoerge au sein d'ONU Femmes au Pakistan est intégralement financée par le gouvernement norvégien. 


Article traduit de l’anglais par le Volontaire en ligne de l’ONU Alegout Amenophis Akhenaton Ohoussou.

 

 

Objectif de développement durable: