Promouvoir la réconciliation et la paix en République Centrafricaine

11 septembre 2017
Davy Moundongo
Le mandat de la Mission Multidimensionnelle Intégrée de Stabilisation des Nations Unies en Centrafrique (MINUSCA) est depuis sa création en 2014 de protéger les civils, promouvoir et défendre les droits de l’homme, et assurer la délivrance de l’assistance humanitaire. Plus de 200 Volontaires des Nations Unies sont actuellement postés dans le pays, en faisant l’un des plus vastes déploiements de volontaires civils au sein d’une Mission ONU sur la planète.
MINUSCA UNV
Davy Moundongo, chargé de programme VNU pour la MINUSCA, parlant à des jeunes de l’importance du volontariat et la solidarité, à Bossangoa, République Centrafricaine. (Programme VNU/Aka Malan, 2017)

La présence de la mission ONU depuis 2014 a aidé à sauver de nombreuses vies et grandement amélioré les conditions de délivrance de l’assistance humanitaire vitale en République Centrafricaine (RCA), un pays où approximativement 40% de la population dépend de l’assistance humanitaire pour survivre, d’après le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA). Avec près de 2 millions de personnes ayant besoin d’assistance, et des menaces constantes de violence, les défis auxquels font face les plus de 200 Volontaires ONU au sein de la MINUSCA sont importants.


Les Volontaires ONU contribuent à cette Mission par le recrutement d’individus qualifiés et motivés, prêts à s’engager et à produire des résultats dans des circonstances parfois difficiles. A travers leur engagement, ils doivent appuyer l’application du mandat de la Mission, y compris par l’amélioration des conditions des populations.


Face à des risques sécuritaires permanant en raison de la présence de groupes armés, les Volontaires de l’ONU offrent un espoir pour la paix et la réconciliation en se rendant chez les différentes communautés du pays. Une fois sur place, les volontaires des Nations Unies servent de médiateurs pour initier et soutenir les dialogues locaux dont l’on espère qu’ils réduiront les probabilités de cycles récurrents de violence intercommunale entre les communautés musulmanes et chrétiennes.


« Les Volontaires de l’ONU assurent les fonctions critiques de la Mission, spécialement dans les régions hors de la capitale. » Mme. Barrie Freeman, Chef du personnel, MINUSCA


Le déploiement rapide des Volontaires des Nations Unies en 2014 a permis à la Mission d’ouvrir des bureaux sur le terrain et d’obtenir le personnel nécessaire pour commencer l’application de son mandat. Malgré les conditions de vies isolées et les défis sécuritaires à Bangui, la capitale ainsi que dans les régions, les volontaires ONU ont soutenu avec succès l’organisation pacifique d’un référendum constitutionnel suivi d’élections législatives et présidentielles tenues entre Décembre 2015 et Mars 2016.


Des Volontaires ONU, comme Madia Dia (Sénégal) qui était postée au bureau extérieur de Bambari, ont travaillé avec les autorités électorales locales pour développer des stratégies de promotion d’un processus équitable et pacifique. Leur approche impliquait l’organisation de sessions de plaidoyer et de formation pour les communautés locales et les groupes armés. Le succès du déroulement du processus démocratique a marqué une étape importante pour la RCA, et un retour à l’ordre constitutionnel après trois ans de crise. 


Du point de vue d’Amadou Moctar Diallo, Volontaire ONU Chargé d’affaires politiques au sein du bureau extérieur de Paoua depuis Mars 2016 :


« Etre volontaire pour la paix et le développement à travers le programme VNU est l’une des expériences les plus gratifiantes et transformatives de ma vie. A Paoua, la présence et les actions des volontaires des Nations Unies ont significativement contribué à amener de la guérison, de la joie et de l’espoir aux communautés qu’ils servent. Les volontaires de l’ONU utilisent leurs expériences personnelles, parfois de zones de conflit, pour inspirer et autonomiser les populations locales, en particulier les jeunes, et pour les encourager à rejeter la violence et s’engager activement auprès des initiatives de paix et de développement. »


Par-delà leurs responsabilités avec la MINUSCA, les Volontaires des Nations Unies contribuent à construire la paix et la confiance envers le travail et la présence de l’ONU dans le pays. Beaucoup de Volontaires de l’ONU actuellement sur le terrain sont impliqués dans des activités communautaires, comme proposer des cours de langue gratuits, animer les clubs de lecture et soutenir les écoles locales. Par exemple, un groupe de volontaires ONU de Paoua a obtenu des manuels pour le lycée et élaboré une campagne de plaidoyer pour soutenir la construction d’une bibliothèque, allant bien au-delà de leurs responsabilités de base. Les Volontaires des Nations Unies enrichissent la diversité et l’impact de la Mission.