Sécheresse en Éthiopie : un volontaire philanthrope

28 novembre 2017
Journée internationale des Volontaires 2017
Depuis 2015, l’Éthiopie subit les répercussions de l’absence de pluies et du phénomène climatique El Niño. Des millions de personnes souffrent aujourd’hui de la famine et de la sécheresse. Pour faciliter l'approvisionnement en eau de la Croix-Rouge éthiopienne, le cultivateur et volontaire Yonas Bade a entrepris de construire une route avec ses propres moyens.
Yonas Bade, un cultivateur et un volontaire du district de Kindo Koysha, au sud de l’Éthiopie (2017).
©

Au cœur du district de Kindo Koysha au sud de l’Éthiopie, le réseau routier est rudimentaire. Ainsi, quand des volontaires de la Croix-Rouge éthiopienne ont commencé leur projet d’approvisionnement d’urgence en eau aux familles les plus vulnérables, l’une des difficultés principales a été de parvenir jusqu’à elles. Grâce à des personnes comme Yonas Bade, un fermier et volontaire local, ce problème a vite été résolu.

Ce cultivateur de maïs, de teff et de patates douces a pu semer et récolter l’année dernière, mais comme d’autres fermiers, il affirme que le volume des récoltes est en chute depuis des années. Alors quand Bade a entendu parler du projet d’approvisionnement en eau des volontaires, il a voulu s’assurer que son village soit sur l’itinéraire du camion de distribution.

Il n’existait aucune route menant au village. Le camion-citerne à eau ne pouvait donc pas y accéder. J’ai utilisé mon âne et mon chariot pour poser des pierres et construire une petite route. Et j’ai rassemblé d’autres villageois pour m’aider ", explique Bade. Aujourd’hui, un camion approvisionne le village en eau tous les quatre jours ; parfois, le délai est un peu plus long.

À Kindo Koysha, la Croix-Rouge éthiopienne a approvisionné plus de 93 000 personnes en eau potable (1,3 million de litres). Aujourd’hui, la sécheresse s’est déplacée au sud et au sud-est. La culture des terres est devenue impossible ; on estime ainsi que 5,6 millions de personnes pourraient avoir besoin d’une aide alimentaire d’urgence dans les prochains mois. 

Cette article est publié dans le cadre de la campagne pour la Journée internationale des Volontaires 2017: Les volontaires : premiers à agir. Ici. Partout.


Cet article a été traduit de l’anglais par la Volontaire en ligne de l’ONU Mélanie Wong.