Solange, des mots qui soignent les maux

07 octobre 2014
Je suis Solange Agbo-Ola, Sage-femme d’Etat de formation. J’ai été recrutée en mai 2012 en tant que Volontaire des Nations Unies, Spécialiste en santé et affectée sur le Projet Village du Millénaire (PVM). J’intervenais à Kandérou, un village du Nord Bénin, dans lequel les croyances culturelles n’étaient pas favorables à la vaccination des enfants et à l’accouchement des femmes dans une maternité.
Séance de sensibilisation de Solange au village de Kanderou, Bénin (programme VNU, 2014)

Kandérou, Bénin: Je suis Solange Agbo-Ola, Sage-femme d’Etat de formation. J’ai été recrutée en mai 2012 en tant que Volontaire des Nations Unies, Spécialiste en santé et affectée sur le Projet Village du Millénaire (PVM). J’intervenais à Kandérou, un village du Nord Bénin, dans lequel les croyances culturelles n’étaient pas favorables à la vaccination des enfants et à l’accouchement des femmes dans une maternité.

Aujourd’hui, grâce au projet et à mes séances de sensibilisations, le taux de vaccination des enfants dans ce village avoisine les 100%.

En 2010, Kandérou était considéré comme étant le village le plus pauvre du Bénin et prioritairement confronté au problème de santé primaire. Dépourvus de centre de santé, les habitants du village devaient marcher une distance de 25 km pour aller à celui le plus proche. Conséquence, on enregistrait plusieurs cas d’épidémie de rougeole, des infections pulmonaires au niveau des enfants et de décès.

Très vite, je me suis attaquée au problème de faible taux de vaccination des enfants de moins de 5 ans. Mes thèmes de sensibilisation sont choisis sur la base des rapports médicaux reçus du Centre de santé ou inspirés des faits vécus.

Un jour, une jeune fille âgée de 18 a trépassé pendant qu’on la transportait vers la maternité à la suite des complications d’un accouchement à domicile. A la suite de cet incident malheureux, j’ai organisé une campagne de sensibilisation sur les risques des accouchements à domicile.

Mes journées de travail sont toujours laborieuses. Il est sept heures du matin. Je monte sur ma moto, le casque sur la tête, direction Kandérou, situé à 50 km du siège du PVM. Arrivée à Kandérou, le mégaphone en main, je sillonne les maisons pour annoncer ma présence. Au bout de quelques temps, la paillote du village se remplit et la séance de sensibilisation commence par une causerie. Après ces séances, de concert avec les agents de santé de la localité, nous allons rechercher les enfants qui ne sont pas vaccinés et les faisons vacciner.

Un des résultats notoires est que plus de 60% des femmes sondées ont déclaré qu’elles sont plus fréquentes dans les centres de santé pour les consultations prénatales et que les problèmes liés à l’accouchement sont réduits. Par ailleurs, 80% des femmes enceintes et des mères des nouveau-nés ont déclaré être à jour dans les vaccinations.

Cette expérience de volontariat m’a beaucoup édifié. Les témoignages des bénéficiaires me réconfortent ». Moi qui n’osais pas pendre la parole en public, aujourd’hui je suis fière de le faire, au point d’être surnommé par les populations de Kandérou, « KOURO FAAGUI DORAGUI », qui signifie « la femme à la parole douce ».

Bio: Agbo Ola Yaou Félicitée Solange est née à Cotonou où elle entreprit ses études d'abord à l’Ecole Nationale des Infirmiers et Infirmières Adjoint du Bénin, et poursuit sa formation à l’Ecole Nationale de Santé Publique de Ouagadougou et obtient son diplôme de sage-femme en 2011.

Afrique subsaharienne