Spirales de paix en Haïti

23 août 2017
José Ignacio Martín Galán
Écouter comment les gens d'Haïti comprennent les Objectifs de développement durable et leur détermination à améliorer ce monde pour les générations futures a été pour moi une occasion d'apprendre et une motivation pour continuer à partager, à débattre et à apprendre avec la population haïtienne.
José Ignacio Martín Galán is a UN Volunteer fully funded by the Government of Spain, serving with the Office of the Deputy Special Representative of the SG in Haiti.
José Ignacio Martín Galán est un agent de coordination et de communication des volontaires de l'ONU entièrement financé par le gouvernement espagnol. Il travaille au Bureau du Représentant spécial adjoint du Secrétaire général de l'ONU en Haïti. (VNU, 2017)

En tant que volontaire de l'ONU avec le Bureau du Représentant spécial adjoint du Secrétaire général de l'ONU, Coordonnateur résident et Coordonnateur humanitaire (DSRSG / RC / HC) à la Mission de stabilisation des Nations Unies en Haïti (MINUSTAH), j'ai eu la chance de combiner le travail sur la coordination, la communication conjointe et la planification dans le bureau avec le renforcement des capacités sur le terrain


J'ai organisé et coordonné des ateliers sur la communication non violente et sur les objectifs de développement durable (SDG), les consultations et les débats avec les jeunes, les jeux de football pour promouvoir l'égalité entre les sexes, ainsi que d'autres activités bénévoles. Écouter comment les gens d'Haïti comprennent les Objectifs de développement durable et leur détermination à améliorer ce monde pour les générations futures a été pour moi une occasion d'apprendre et une motivation pour continuer à partager, à débattre et à apprendre avec la population haïtienne.


Ces actions m'ont permis de travailler avec de jeunes prisonniers, des étudiants scolaires et lycéens, de jeunes rappeurs, des danseurs, des praticiens du sport et des peintres, entre autres.


Dans presque toutes ces activités, nous finissons par jouer « le fil de la paix », un jeu qui montre l'interconnexion de tous les SDG et comment chaque action que nous prenons a un impact sur les personnes que nous ne connaissons même pas, comme si nous étions tous reliés par un fil résistant, mais fragile.


Mon travail consiste à faciliter la coordination entre les agences des Nations Unies en Haïti et la MINUSTAH, avec des responsabilités telles que préparer les rapports, le soutien des réunions de l'équipe pays des Nations Unies (UN Country Team), la préparation des notes et des événements d'information conjoints, et la rédaction de briefings et de points de discussion, ainsi que la gestion des demandes des journalistes. J'ai également eu l'occasion de travailler à la rédaction, à l'approbation et à la mise en œuvre de la stratégie « Communiquer comme une » pour l'ONU en Haïti.


J'ai trouvé une véritable synergie humaine dans tous les coins d’Haïti : tout en travaillant bien sûr, mais aussi en courant ou en jouant au football avec des soldats dans l'enceinte militaire, en chantant avec des collègues civils et des amis locaux, ou en découvrant la culture locale et son histoire. J'ai trouvé des collègues gentils et talentueux, des partenaires et de nouveaux amis qui étaient ouverts à l'appui, à écouter de nouvelles idées, à partager des connaissances et à lancer de nouvelles initiatives intéressantes de communication pour la paix et le développement.


Je peux dire que j'ai trouvé ce que je cherchais en devenant bénévole pour les Nations Unies : d'innombrables personnes désireuses de faire la différence par une véritable solidarité. J'ai également trouvé le soutien le plus incroyable de ma famille et de mes amis, au point que c'est presque comme s’ils étaient là à mes côtés faisant du bénévolat avec moi. Maintenant, Haïti fait partie de moi, et une petite partie de tous. C'est ce que j'appelle « spirales de paix en action ».


José Ignacio Martín Galán est un volontaire de l'ONU entièrement financé par le gouvernement espagnol. Il est journaliste expert en plaidoyer, renforcement des capacités pour la paix et rapports, avec une expérience antérieure dans les territoires israélo-palestiniens, le Sahara occidental, le Mexique, le Maroc, la Grèce et l'Espagne, ainsi qu'avec l'Alliance des civilisations des Nations Unies au siège de l'ONU à New York. Il détient un doctorat international en communication pour la consolidation de la paix, la non-violence et l'éducation pour la paix de l'Université Jaume I, avec des périodes de recherche à l'Université de Columbia (NY) et à l'Université Sorbonne Nouvelle (Paris).



 


Cet article a été traduit de l'anglais par la Volontaire en ligne de l'ONU Amina Kader.

Amérique latine et Caraïbes
Objectif de développement durable: