Financement du programme VNU

Les partenaires de financement du programme VNU sont essentiels pour permettre au programme VNU de mobiliser des ressources humaines indispensables, à savoir des hommes et femmes motivés.
Report annuel 2015 (Programme VNU, 2016)

Les partenaires de financement du programme VNU sont essentiels pour permettre au programme VNU de mobiliser des ressources humaines indispensables, à savoir des hommes et femmes motivés. Qu’il s’agisse de professionnels aguerris et engagés ou de jeunes gens remplis d’optimisme, les Volontaires des Nations Unies sont prêts à mettre leur énergie et leurs compétences au service des pays et des communautés du monde entier dans le cadre de placements auprès d’organismes des Nations Unies.

Le programme VNU est présent sur le terrain dans plus de 80 pays et intervient dans environ 130 pays chaque année et, avec ses volontaires, joue un rôle de passerelle au sein du système des Nations Unies.

Lorsqu’un partenaire finance le travail du programme VNU, il accroît la visibilité de son engagement international et promeut une coopération au service du développement axé sur les personnes. En plus d’élargir la participation en soutenant les Volontaires des Nations Unies pour leurs affectations sur le terrain, le partenaire aide aussi le programme VNU à renforcer la valeur et la reconnaissance mondiale du volontariat.

Quatre façons de soutenir financièrement le programme VNU

Le Fonds bénévole spécial

Le Fonds bénévole spécial du programme VNU cible principalement les projets novateurs qui visent à relever les grands défis de développement et à combler des déficits de capacités. Très souvent, ce fonds finance des projets pilotes. Pour être soutenus par le fonds, les projets doivent démontrer la pertinence du volontariat dans le contexte du développement durable et être conformes aux cinq priorités programmatiques décrites dans le plan-cadre stratégique du programme VNU pour la période 2014 – 2017. Les projets sont sélectionnés en fonction de la valeur qu’ils ajoutent aux efforts déployés par les partenaires au sein du système des Nations Unies.

En 2014 – 2015, les États membres ont accordé 7,9 millions de dollars US au Fonds bénévole spécial. Des contributions ont été reçues des gouvernements des pays suivants : Allemagne, Suède et Suisse (les trois principaux donateurs), Bahreïn, Bangladesh, Bhoutan, Chine, Inde, Irlande, Israël, Maroc, République démocratique populaire lao, République tchèque, Thaïlande.

Le fait que deux des pays parmi les moins développés du monde (le Bangladesh et la République démocratique populaire lao), ainsi que d’autres pays du Sud, ont contribué à ce fonds spécial en 2014 – 2015 témoigne éloquemment de la solidarité et du soutien que suscite le pouvoir du volontariat.

Dernier rapport du Fonds bénévole spécial (en anglais).

Le Fonds d’affectation spéciale pour les jeunes volontaires

Ce nouveau fonds est un mécanisme essentiel qui permet à un plus grand nombre de jeunes gens de faire du volontariat dans le cadre d’un programme professionnel mondial. En contribuant au Fonds d’affectation spéciale pour les jeunes volontaires, les donateurs promeuvent l’engagement de jeunes, issus du monde entier et de tous les horizons, dans des processus et des résultats de développement importants.

Le Fonds d’affectation spéciale pour les jeunes volontaires est flexible, et il permet un soutien rapide des capacités pour répondre aux besoins changeants des partenaires dans le monde entier, conformément à leurs priorités géographiques et thématiques. Les critères permettant aux partenaires de terrain de recevoir le soutien du programme VNU dans le cadre du Fonds d’affectation spéciale pour les jeunes volontaires sont les suivants : l’inclusion, l’innovation, l’importance stratégique, le soutien des priorités nationales et la durabilité.

Détails sur le Fonds d’affectation spéciale pour les jeunes volontaires du programme VNU (en anglais).

Le partage des coûts

Les partenaires peuvent choisir de financer ou cofinancer des programmes, projets et événements spécifiques du programme VNU. Ils peuvent contribuer au partage des coûts de trois manières :

  • financer en partie des projets dans le cadre d’un accord de partage des coûts avec une tierce partie ;
  • financer un projet intégralement dans le cadre d’un accord de partage des coûts avec une tierce partie ;
  • contribuer à un fonds d’affectation spéciale consacré à des thèmes généraux ou à des programmes régionaux.

Les exigences en matière d’établissement de rapports dans le cadre des accords de partage des coûts sont convenues à l’avance avec les partenaires et sont énoncées dans le document final d’accord financier. Un rapport d’étape traitant des questions de fond et contenant un état financier est remis annuellement aux donateurs. Des gouvernements, des entreprises privées et d’autres institutions peuvent participer au partage des coûts.

Le programme de financement intégral

Les donateurs peuvent financer des affectations spécifiques de Volontaires des Nations Unies destinées aux citoyens de leur propre pays ou destinées aux citoyens d’autres pays dont ils veulent soutenir l’apport au programme VNU.

→ Précisions sur le Programme de financement intégral du programme VNU.


> Last update: 13 February 2017