04 avril 2012
Les enfants d’orphelinats à Bunia en République démocratique du Congo (RDC) et à Entebbe en République d’Ouganda ont eu une fête de Noël exceptionnelle grâce aux Volontaires des Nations Unies qui ont mobilisé des bénévoles pour organiser des activités auxquelles les enfants n’auraient pas eu accès autrement.
Clavenda Pratt du Libéria est affectée comme Volontaire des Nations Unies au service de la Section des Approvisionnements de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO, RDC).

Entebbe, République d’Ouganda: Les enfants d’orphelinats à Bunia en République démocratique du Congo (RDC) et à Entebbe en République d’Ouganda ont eu une fête de Noël exceptionnelle grâce aux Volontaires des Nations Unies qui ont mobilisé des bénévoles pour organiser des activités auxquelles les enfants n’auraient pas eu accès autrement.

En dehors des heures de travail, Clavenda Pratt du Libéria donne un coup de mains à l’orphelinat de Bunia, chef-lieu du district de l’Ituri où elle est affectée comme Volontaire des Nations Unies au service de la Section des Approvisionnements de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO, RDC). « Je réunis des fonds pour aider l'orphelinat Mudzipela, ici à Bunia. Avec ces fonds et avec l'aide de bénévoles, nous organisons les fêtes de Pâques et de Noël pour les orphelins », dit-elle.

Ce qui fait de Clavenda une personne exceptionnelle c’est son enthousiasme de volontaire qui est source d’inspiration pour ses amis et collègues qui, à leur tour, viennent rendre heureux une cinquantaine d’enfants sans famille comme le sont d’autres en période de fête.

« Je crois que la valeur ajoutée que j'apporte en tant que volontaire travaillant dans des zones reculées de la RDC, est que la population apprécie le fait que je suis dans leur pays pour aider. Je crois que cela crée une plus grande confiance dans l'ONU et la communauté internationale dans son ensemble. Le volontariat rappelle à tous que la vie est une question de partage, d'humanité, d'amour, d'entraide et d’espoir. Les Volontaires des Nations Unies ont énormément contribué à la réalisation et la réussite du mandat de la MONUSCO ; en particulier en raison de la flexibilité et la mobilité de nos missions, nous avons facilement combler les lacunes et générer un rendement global. »
Clavenda Pratt (Libéria), Volontaire ONU, MONUSCO

 
Astou Kane du Sénégal et Frida Leo de Tanzanie font vivre des moments d’exception aux orphelins du centre Le Bon Samaritain à Entebbe. Elles ont distribué des colis alimentaires équilibrés pour les enfants qui ont eu accès à un repas de fête à Noël. Comme Volontaires des Nations Unies, elles organisent les voyages du personnel de la MONUSCO depuis le Centre de services régional d’Entebbe.

« Le fait de vouloir donner de son temps, de son énergie, de son savoir, d’un peu de ses moyens est le meilleur moyen de contribuer au niveau individuel au bien-être de la communauté avec laquelle on vit . »
Astou Kane (Sénégal), Volontaire ONU, MONUSCO

« A mon sens, le volontariat ne s’arrête pas aux 40 heures de bureau par semaine. Je me sens très utile aussi à la Mission chaque fois que je peux apporter quelque chose à la communauté de mon lieu d’affectation. C’est ça la valeur ajoutée du volontariat. »
Frida Leo (Tanzanie), Volontaire ONU, MONUSCO

« C’est dur de s’imaginer la vie dans un orphelinat, mais l’aide des gens permet au centre de servir trois repas par jour », remarquent les volontaires. « Nous avons l'intention de revenir avec plus de volontaires et de monter un projet qui permettrait d'améliorer les conditions de vie des enfants de manière durable ».
 

Afrique subsaharienne