protection

SDG 3: Good health and well-being

De janvier 2014 à octobre 2017, plus de 230 000 familles irakiennes ont fui les zones de combat et les groupes armés, selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM). Ces familles sont confrontées à des hauts risques de protection liés à la fracture des structures communautaires, à la séparation des familles, la précarité des structures d'accueil et les pertes de revenus. Plus de 75% des familles vivent en dehors des camps, dans des logements et des établissements informels, où les enfants et les femmes sont particulièrement vulnérables.

05 décembre 2017
Europe and the CIS
Our stories