Le pouvoir du volontariat

Le volontariat est alimenté par les valeurs de justice, d’égalité et de liberté qu’exprime la Charte des Nations Unies. Une société qui soutient et encourage les différentes formes du volontariat est susceptible d’être une société qui promeut aussi le bien-être de ses citoyens.
La Jeune Volontaire des Nations Unies Giulia Giannuzzi (Italie), chargé de programme à l'ONU Femmes Viet Nam, et la Volontaire ONU national Thao Hoang, responsable de la communication à l'ONU Femmes Viet Nam, ont apporté leurs compétences et leur esprit volontaire pour la campagne Orange the Journey pour mettre fin à la violence contre les femmes et les filles. (ONU Femmes / Thao Hoang, 2013)

Le volontariat est alimenté par les valeurs de justice, d’égalité et de liberté qu’exprime la Charte des Nations Unies. Une société qui soutient et encourage les différentes formes du volontariat est susceptible d’être une société qui promeut aussi le bien-être de ses citoyens

Plus d’un milliard d’hommes et femmes se portent volontaires chaque année, et la majorité d’entre eux offrent leurs services dans leur propre pays. Beaucoup de ces volontaires se trouvent aux avant-postes des actions entreprises pour améliorer la façon dont eux-mêmes et leurs concitoyens sont gouvernés et s’engagent. Les volontaires jouent en outre un rôle primordial pour rendre les gouvernements du monde entier plus responsables et plus réactifs à l’égard de leurs citoyens.

Ils travaillent en collaboration avec les gouvernements et la société civile pour demander à ceux qui sont au pouvoir de rendre des comptes et pour faire entendre la voix des groupes qui sont souvent exclus des processus de décisions en matière de développement, comme les femmes, les jeunes et les groupes marginalisés. Il en résulte un développement plus inclusif et, en fin de compte, plus efficace.

Expression fondamentale des rapports humains, le volontariat traduit le besoin de participer à la société et de se sentir compter aux yeux des autres. Nous croyons fermement que les relations sociales intrinsèques du travail volontaire sont essentielles au bien-être des individus et des communautés.

La philosophie du volontariat est pétrie des valeurs de solidarité, de réciprocité, de confiance mutuelle, d’appartenance et d’autonomisation, qui contribuent toutes, en grande partie, à la qualité de vie.

Volontariat et bien-être

Dans le monde entier, le volontariat est un choix motivé par des raisons très diverses : aider à éliminer la pauvreté, améliorer la santé et l’éducation de base, veiller à un approvisionnement en eau sans risques sanitaires et à un assainissement adéquat, agir sur les problèmes environnementaux et le changement climatique, réduire le risque de catastrophes ou encore combattre l’exclusion sociale et les conflits violents. Dans tous ces domaines, le volontariat apporte une contribution concrète en engendrant le bien-être des individus et de leurs communautés.

Le volontariat est, en outre, le fondement d’un grand nombre d’organisations non gouvernementales évoluant dans un cadre national et international, d’organisations de la société civile ainsi que de mouvements sociaux et politiques. Le volontariat est présent dans le secteur public, et il prend une importance grandissante dans le secteur privé.

Beaucoup pensent, de nos jours, que le produit intérieur brut (PIB) ne donne pas une image adéquate d’une société parce qu’il ne tient pas compte du bien-être des individus et de leurs communautés. Il n’inclut pas non plus les activités qui ont une valeur économique, mais qui se situent en dehors du marché et qui n’ont donc pas été prises en considération jusqu’à présent dans les comptes nationaux.

Dans un contexte où les valeurs de l’intérêt personnel et de la concurrence sont encouragées par l’économie traditionnelle afin d’atteindre un niveau de satisfaction maximum, il est d’autant plus justifié pour toute approche axée sur le bien-être de valoriser la compassion et la coopération, deux valeurs fondamentales du volontariat. Le discours sur la qualité de vie et le bien-être, ainsi que sur leur place dans un paradigme du développement en pleine évolution, doit reconnaître les valeurs de solidarité et de réciprocité du volontariat comme faisant partie intégrante d’une dynamique améliorant le bien-être humain.

Une société saine est une société qui accorde de l’importance aux relations formelles et informelles qui, en facilitant l’interaction et l’engagement, engendrent un sentiment d’appartenance. Une société saine se définit également par la participation massive de toutes les couches de la population. Les communautés qui possèdent ces caractéristiques progressent mieux vers la réalisation des aspirations communes.

Les volontaires sont plus susceptibles de développer des compétences civiques, d’attacher plus d’importance au fait de servir l’intérêt public en tant qu’objectif personnel et d’être plus actifs sur le plan politique. Ainsi, en effectuant ses activités de volontariat, chaque personne développe une vision contribuant à un environnement social qui favorise le bien-être de tous.

> Last update: 28 December 2016