Sites Web régionaux du programme VNU

Le programme VNU travaille dans 150 pays et territoires, déployant des Volontaires des Nations Unies pour faire progresser le développement durable au niveau local. Explorez notre travail dans les différentes régions du monde.

voir
Afrique Occidentale et Centrale
voir
East and Southern Africa
Afrique Orientale et Australe
voir
Arab States
États Arabes
voir
Europe and the CIS
Europe et CEI
voir
Latin America
Amérique latine et Caraïbes
voir
Asia and the Pacific
Asie et Pacifique

Déclaration commune des organisations internationales de volontaires

Les organisations internationales et corps de volontaires au Togo ont signé une déclaration commune sur la reconnaissance du travail des volontaires et la contribution du volontariat à la paix et au développement.

Le programme des Volontaires des Nations Unies (VNU) a signé la « Déclaration commune des organisations internationales de volontaires et des corps de volontaires œuvrant au Togo ». La cérémonie de signature a eu lieu le 7 juin à l’Auditorium du Centre culturel français de Lomé, avec Mme Rosine Sori-Coulibaly, Représentante résidente du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), Mme Victoire Dogbe, Ministre du Développement à la Base, de l'Artisanat, de la Jeunesse et de l'Emploi des Jeunes, Mme Carolina Cardona, Représentante de Peace Corps au Togo et Mme Djeneba Touré, Représentante de France Volontaires au Togo.

Les signataires ont décidé de multiplier les échanges entre organisations et d’attribuer le suivi intégré et coordonné des activités de promotion du volontariat au Comité des Organisations internationales de volontaires et Corps de volontaires au Togo. Toute organisation internationale et corps recrutant, gérant et encadrant des volontaires et faisant la promotion du volontariat peut devenir membre du comité qui se réunira au moins une fois tous les deux mois.

Au nom des organisations signataires et du programme VNU, le Coordonnateur national de l’AIV+10, M. Roland A. D. Folly-Gbegnon, a rappelé que les formes ancestrales de volontariat ont permis de souder les relations sociales au Togo et que « Aujourd’hui, le volontariat doit être davantage promu comme facteur de développement ».

Le texte de la déclaration reconnaît les efforts du gouvernement pour un environnement favorable au développement de l’action volontaire.  « Le volontariat au Togo prend de l’ampleur », a dit M. Folly-Gbegnon. En citant le rôle promoteur du Programme de promotion du volontariat national au Togo (PRONOVAT), il a rappelé « l’adoption de la loi sur le volontariat et ses décrets d’application, le recrutement de l’équipe du comité de gestion et la nomination du Comité national du volontariat. »

Le PRONOVAT a bénéficié de l’expertise du programme VNU pour la gestion et l'intégration de volontaires nationaux dans les projets de développement et la création de savoir-faire au sein des structures qui accueillent les volontaires.

Depuis le début de son activité en 1985 au Togo, le programme VNU a mobilisé un nombre croissant de volontaires pour le développement. Plus de 170 Volontaires des Nations Unies, nationaux et internationaux, ont été affectés à des projets de développement. En 2010, 14 Togolais étaient affectés comme Volontaires des Nations Unies au Togo, 35 étaient Volontaires des Nations Unies hors du pays et 11 ressortissants d’autres pays étaient Volontaires des Nations Unies au Togo.

Le programme des Volontaires des Nations Unies (VNU) fait la différence en contribuant aux résultats de la paix et du développement par le volontariat. L’avantage comparatif du programme VNU est sa capacité à effectuer des changements grâce au volontariat, à l’action volontaire au sein des communautés et à l’engagement civique au travers de partenariats actifs avec la société civile, les organisations de volontaires, les organisations des Nations Unies et les gouvernements.