Signature historique d'un mémorandum d'accord entre le programme VNU et l'Organisation internationale de la Francophonie

Actualités

Ce mercredi 25 mars 2015, le programme des Volontaires des Nations Unies (VNU) et l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF)ont signé un Accord-cadre de coopération . Cet accord, est le fruit d’une coopération grandissante entre les deux organisations, et qui a démarré lors de la réunion d’octobre 2013 à Paris entre Richard Dictus, Coordonnateur exécutif du programme VNU et Clément Duhaime, Administrateur de l’OIF.

Richard Dictus, Coordonnateur exécutif du programme VNU et Clément Duhaime, Administrateur de l’OIF signent un accord-cadre de cooperation (OIF, 2015)

Ce mercredi 25 mars 2015, le programme des Volontaires des Nations Unies (VNU) et l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF)ont signé un Accord-cadre de coopération .

Cet accord, est le fruit d’une coopération grandissante entre les deux organisations, et qui a démarré lors de la réunion d’octobre 2013 à Paris entre Richard Dictus, Coordonnateur exécutif du programme VNU et Clément Duhaime, Administrateur de l’OIF.

Parmi les collaborations qui ont déjà été exécutées entre les deux organisations, on peut relever  l’organisation conjointe du 1e Forum sur les structures nationales de volontariat dans les pays francophones, qui s’est tenue au Togo en juillet 2014, ainsi que la traduction, l’adaptation et la diffusion  à venir en langue française du guide pratique des structures de volontariat jeunesse.

Cet accord permettra la mise en œuvre d’une série de nouvelles collaborations à venir, l’OIF souhaite offrir davantage d’opportunités de participation citoyenne, d’engagement civique aux jeunes francophones en s’associant au volontariat en ligne du programme des volontaires des Nations Unies.

Un projet conjoint a été soumis pour promouvoir la participation citoyenne à travers le numérique pour le prochain forum mondial de la langue française qui se tiendra à Liège, en Belgique, en Juillet 2015.

Grâce à la mise en commun de leur savoir-faire, de leur expertise et la mutualisation des ressources les deux organisations soutiendront les Etats et gouvernements, et particulièrement ceux de la Francophonie, dans la mise en place de structure nationale de volontariat pour les jeunes d’une part et d’autre part renforcer la présence de volontaires internationaux francophones.