Communiquer et sensibiliser pour la Cour pénale spéciale en République Centrafrique

07 mai 2018
Nelly Mandengue
Communicante dynamique et sensibilisatrice chevronnée, je suis volontaire internationale des Nations-Unies (VNU) en République centrafricaine depuis octobre 2017. Spécialiste en Communication et Sensibilisation, j’ai intégré l’équipe du projet conjoint d’appui à la Cour Pénale Spéciale centrafricaine (CPS) pour le PNUD. Le projet vise à contribuer à la lutte contre l’impunité, à la restauration de l’Etat de droit et au soutien du processus de réconciliation nationale en vue de construire une paix durable.
Nelly Mandengue, volontaire internationale (France) prononce le discours lors de l’atelier de sensibilisation sur la CPS à Bangui.
Nelly Mandengue, volontaire internationale (France) prononce le discours lors de l’atelier de sensibilisation sur la CPS à Bangui.
©

Mon travail implique notamment la production et la mise en application de la stratégie de communication, de sensibilisation et de mobilisation sociale du projet. Je porte également assistance au Procureur Spécial ainsi qu’aux magistrats. Les responsabilités qui me sont confiées sont importantes et la coordination de tout le travail fait dans le domaine de la sensibilisation des populations sur la CPS, est la mission la plus enrichissante que j’ai eu à vivre jusqu’alors.

J’ai la chance d’être régulièrement au contact des populations à Bangui et en province, pour leur expliquer la présence et le mandat de la Cour et recueillir leurs attentes en matière de justice. J’ai également renforcé des capacités des journalistes en organisant des sessions de formation pour une meilleure compréhension et traitement des processus de justice.

Le travail n’est pas toujours facile, car la CPS a pour mission de juger les crimes les plus graves commis en Centrafrique (crimes de génocide, crimes de guerre et crimes contre l’humanité) et il existe des témoignages poignants de personnes ayant subi des exactions. Cependant, ces expériences sont pour moi une motivation supplémentaire pour donner le meilleur de moi, car je sais que l’espoir suscité auprès de la population est immense.

En tant que VNU international, j’ai déjà beaucoup appris aussi bien d’un point de vue professionnel qu’humain. S’il y a bien une chose essentielle que je puisse retenir dès à présent concernant le volontariat, c’est « l’adaptabilité ».  L’adaptabilité et la patience sont des qualités qui me sont indispensables au quotidien. Il y a toujours des situations inattendues auxquelles il faut apprendre à faire face avec un esprit d’ouverture et de positivisme.

J’ai la conviction que cette mission de VNU Internationale est l’une des meilleures décisions que j’ai prises. J’ai une volonté permanente d'apprendre, de me perfectionner et de répondre au mieux aux attentes. Dans ce contexte, le volontariat apparait clairement comme étant formateur à tous les niveaux. C’est une opportunité d’ouverture que nous devrions tous vivre au moins une fois dans notre vie ; je ne peux qu’encourager ceux qui hésiteraient encore, à se lancer !


Le poste de Spécialiste en communication et sensibilisation pour CPS est financé par la France.