Mettre les atouts du côté des femmes!

08 mars 2017
Les questions relatives au genre sont toutes aussi importantes au sein des mission de maintien de la paix, comme nous l'explique Idrissa Soundo Coulibaly, Volontaire des Nations Unies international affecté au sein de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA)
Soundio Idrissa Coulibaly, Volontaire ONU international à la MINUSMA en séance de formation (programme VNU, 2017)
Soundio Idrissa Coulibaly, Volontaire ONU international à la MINUSMA en séance de formation (programme VNU, 2017)

Soundio Idrissa Coulibaly est Volontaire des Nations Unies international chargé des questions du genre. De nationalité ivoirienne, Soundio est formateur à la MINUSMA sur le Genre depuis avril 2014. Dans le cadre de la célébration de la Journée internationale des femmes, Soundio nous donne un aperçu de sa perception du genre, 

pour moi l’appropriation du genre en général et le respect de la femme en particulier commence au berceau » dit Soundio Idrissa Coulibaly, Volontaire des Nations Unies international chargé du Genre au sein de la MINUSMA.

Son travail consiste à mettre en œuvre des programmes de formations de l’unité Genre pour le personnel civil et militaire de la mission ainsi que la Police ; partager les approches de la Mission de maintien de la paix des Nations Unies en ce qui concerne la lutte contre la violence sexuelle liée aux conflits ( VSLC) ; et intégrer les VSLC dans les modules de formation liées aux secteurs de la justice et des programmes de désarmement et démobilisation afin de prendre en compte les femmes dans le programme. Une de ses principales tâches est d’appuyer les activités visant à améliorer la capacité des mécanismes nationaux de promotion de la condition féminine dans la prise en compte de la participation des femmes à la résolution des conflits.

Selon lui ses différentes responsabilités le conduisent dans diverses localités surtout celles du nord du Mali, dont Tombouctou où il a eu à rencontrer les organisations féminines.

« La rencontre avec les femmes dans ces localités m’ont fait réaliser que certaines préoccupations majeures devraient être traité avec diligence notamment le renforcement de ces femmes en leadership en vue de leur autonomisation d’une part et d’autre part leur rôle dans la recherche de la paix (...) Toutes les fois que l’occasion m’a été donnée j’ai insisté auprès des femmes sur la nécessité de s’informer et de se former. En effet, le monde évolue vite. Elles doivent mettre tous les atouts de leur côté pour être compétitives », nous a-t-il confié.

Par ailleurs, Soundio fait des activités de plaidoyers auprès des hommes afin de leur expliquer l’importance de la prise en compte non seulement des préoccupations des femmes mais aussi de leur implication dans la gestion de la vie publique.

« A travers mes activités Il est question pour moi de continuer sur cette lancée spécialement dans les lycées et collèges car pour moi l’appropriation du genre en général et le respect de la femme en particulier commence au berceau. C’est une responsabilité aussi bien pour les hommes que pour les femmes », a-t-il conclu.

Afrique subsaharienne
Objectif de développement durable: