Réduction des risques de catastrophes naturelles grâce au volontariat des jeunes

16 octobre 2017
Journée internationale des Volontaires 2017
En échangeant avec des membres de la communauté, 450 jeunes volontaires du Myanmar évaluent les risques de catastrophe naturelle et discutent d’un plan d’activités pour sensibiliser à la prévention des catastrophes naturelles (PCN) au niveau local et enrichir les connaissances et les compétences de leurs communautés en la matière.
Youth volunteers for Disaster Risk Reduction in Myanmar (2017).
Khine, 20 ans, nouvelle recrue du réseau de jeunes volontaires PCN de l’Etat Rakhine, Myanmar, étudie la documentation lors d’une session de formation VNU (VNU, 2017).

Le programme des volontaires des Nations Unies (VNU) au Myanmar, en collaboration avec le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et le Fond des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF), organise un projet de Volontariat des Jeunes pour la Prévention des Catastrophes Naturelles (VJPCN) en soutien au Ministère de la prospérité sociale, de l’assistance et de la réinsertion.


Le projet renforce la résilience des communautés face aux catastrophes, à travers un réseau institutionnalisé de jeunes volontaires compétents et équipés. Avec les membres des communautés, les jeunes volontaires évaluent les risques de catastrophe et ont identifié le feu, l’inondation et les cyclones comme les principaux événements auxquels leurs communautés sont vulnérables.


Les 450 jeunes volontaires PCN formés par le projet pilote sont maintenant devenus des agents du changement dans leurs propres familles et communautés. Ils appliquent et partagent leurs compétences en prévention des catastrophes naturelles pour aider la population et spécialement ceux qui en ont le plus besoin – femmes, enfants, personnes âgées et personnes handicapées ou malades.



Cet article a été traduit de l'anglais par la Volontaire en ligne de l'ONU Claire-Marine Selles.