Des Graffitis pour combattre Ebola et promouvoir un environnement sain

Actualités

L’unité des Volontaires des Nations Unies au Sénégal s'engage auprès de l’ONG Doxandem Squad dans son projet « Graff & Santé ».
Doxandem Squad est une ONG Sénégalaise de graffiti qui a pour but d’une part de promouvoir l’art urbain africain et d’autre part de mener des activités sociales. L’ONG organise ainsi depuis 2008 des caravanes Santé chaque weekend du mois d’octobre. La caravane mobilise plusieurs spécialistes et techniciens de santé et de l’environnement et des artistes graffeurs autour des problématiques de santé publique, de protection de l’environnement et pour l’amélioration du cadre de vie.

Graffiti boxant le virus Ebola r?alis? par l'ONG "Graff et Sant?" dans un quartier de Guediawaye, en p?riph?rie de Dakar, (Malyka Freyja Diagana Linguere, programme VNU, 2014)

L’unité des Volontaires des Nations Unies au Sénégal s'engage auprès de l’ONG Doxandem Squad dans son projet « Graff & Santé ».
Doxandem Squad est une ONG Sénégalaise de graffiti qui a pour but d’une part de promouvoir l’art urbain africain et d’autre part de mener des activités sociales. L’ONG organise ainsi depuis 2008 des caravanes Santé chaque weekend du mois d’octobre. La caravane mobilise plusieurs spécialistes et techniciens de santé et de l’environnement et des artistes graffeurs autour des problématiques de santé publique, de protection de l’environnement et pour l’amélioration du cadre de vie.
Les volontaires de l'ONG sont des jeunes engagés et disponibles chaque année pour venir soutenir l’initiative. Ainsi, Mahamadou Atibou Diallo, volontaire, coordonnateur de la caravane explique pourquoi, depuis 2008, « Graff et Santé » rencontre toujours autant de succès et mobilisent autant de volontaires et de population : « Il y a une forte demande de la population qui nous sollicite directement pour qu’on intervienne dans leur quartier. Dès qu’ils savent qu’il y a une possibilité, ils nous interpellent.
A travers « Graff et Santé », notre volonté est de réunir les graffeurs autour d’un but commun non lucratif pour venir en aide aux populations les plus démunies. Nous développons d’autres projets mais cette action est une opportunité de nous réunir malgré nos moyens limités. Nous suscitons des espoirs au niveau des habitants des quartiers et nous ne voulons pas les décevoir ».
En tant que programme des Volontaires des Nations Unies, il nous est apparu essentiel de soutenir ce projet qui contribue au développement de quartiers péri-urbains et au mieux-être de la communauté.
C’est pourquoi, cette année, à Guediawaye, quartier périphérique de Dakar, l’unité du programme VNU au Sénégal  appuie ce projet (appui logistique, communication et technique) et était présente lors de cette initiative. Plus de vingt graffeurs se sont réunis à Guediawaye. Les élus locaux et l’imam y ont égalmement activement pris part. Nettoyage, salubrité, peinture de murs d’enceintes de deux écoles du quartier ont lancé l’activité « Graff & Santé ». La population a également été sensibilisée à maintenir son environnement propre et être plus active dans son quartier.
La séance de prévention au virus Ebola a été un point fort de l’activité. Près de 200 personnes du quartier se sont déplacées, en particulier des femmes qui sont les plus touchées par l’épidémie dans les pays limitrophes du fait de leur rôle dans les soins aux malades et la prise en charge des personnes décédées. Les participants ont vraiment apprécié les informations reçues et les conseils de prévention.
Ophélie Mussetta, VNU internationale au bureau de liaison du Programme des Nations Unies pour le dévelppement (PNUD) à Dakar a présenté les gestes simples permettant de prévenir la propagation : Se laver les mains régulièrement au savon, ne pas toucher les personnes malades, informer les services sanitaires de tout cas suspect.
Un médecin anesthésiste est également intervenu pour présenter les symptômes. Ils ont ensemble animé cette sensibilisation et ont répondu aux questions des personnes présentes. Des femmes ont pris la parole et ont encouragé les autres personnes à s’inspirer des mesures d’hygiène préconisées pour leur quotidien et ce, même si le virus Ebola n’a pas atteint le Sénégal.
« Au-delà de ces séances d’informations sur l’environnement et la santé, cette caravane « Graff et Santé » est le reflet de valeurs profondes de solidarité et d’engagement de la jeunesse sénégalaise en faveur du développement de leur pays. J’ai souhaité participer et soutenir cette action car je pense que ce sont ces initiatives qui permettront de soutenir un développement durable et juste ». Sonia Rigaud-Daouaye, Chargée de programme VNU au Sénégal.
La caravane continue sa route dans les autres quartiers de la banlieue de Dakar : à Thiaroye les 24 et 25 octobre et à Keur Massar le 31 octobre et le 1er novembre. Chacun peut contribuer et appuyer l’initiative et nous vous encourageons tous à rejoindre les volontaires de Doxandem Squad dans l’aventure !