Sites Web régionaux du programme VNU

Le programme VNU travaille dans 150 pays et territoires, déployant des Volontaires des Nations Unies pour faire progresser le développement durable au niveau local. Explorez notre travail dans les différentes régions du monde.

voir
Afrique Occidentale et Centrale
voir
East and Southern Africa
Afrique Orientale et Australe
voir
Arab States
États Arabes
voir
Europe and the CIS
Europe et CEI
voir
Latin America
Amérique latine et Caraïbes
voir
Asia and the Pacific
Asie et Pacifique

Le levier communautaire contre les catastrophes

A Madagascar, le Comité Local de Gestion des Risques et des Catastrophes (GRC) dans le foukountany d’Anday de la commune d’Anjapaly a développé un plan de lutte contre les catastrophes.

A Madagascar, le Comité Local de Gestion des Risques et des Catastrophes (GRC) dans le Fokontany d’Anday de la commune d’Anjapaly a développé un plan de lutte contre les catastrophes.

Le plan comprend une formation économique au profit des femmes pour leur permettre de faire face aux risques de catastrophes. Ces dernières sont formées à l’agriculture et la création de groupements et le démarrage d’activités apportant des revenus, comme l’élevage de poulets et de chèvres.

Environ 35% de femmes sont membres des comités locaux GRC des 81 Fokontany de la commune d’Anjapaly et d’Andalatanosy gérés sous le projet de « renforcement des capacités locales en GRC ».

Parmi elles, Mme Vao Florentine, a pris l’engagement volontaire de  trésorière du comité de la commune d’Anjapaly, rôle inhabituel pour une femme. « Traditionnellement la femme ne participe pas aux décisions du foyer et à la vie publique. Grâce au projet, les hommes nous encouragent à jouer un rôle majeur dans la GRC. Ils ont découvert que nous faisions de bonnes propositions et ont pris conscience de notre valeur », a-t-elle confié au cours de la revue trimestrielle du projet, fin avril à Tsihombe.

Deux pistes sont remises en état pour leur importance dans le développement de leur communauté. L’une relie la communauté à la Route Nationale (RN) 10 et l’autre relie la communauté au point principal d’approvisionnement en eau.

Le comité a mobilisé plus de 200 volontaires communautaires pour réhabiliter la première et les travaux pour la deuxième piste sont programmés au deuxième semestre. La prochaine étape est l’obtention d’un financement pour le lancement d’activités génératrices de revenus.  

Le comité local GRC d’Anday a été récompensé par la donation d’une charrette à zébu et d'un tonnelier pour sa capacité à mobiliser la communauté. La charrette et le tonnelier sont utilisés pour alléger les tâches des femmes qui vont chercher l'eau et pour le transport des femmes enceintes et des malades à l’hôpital. On peut aussi la louer pour un besoin personnel. Les fonds collectés serviront à l’achat d’un zébu et au financement des activités prévues par le plan.

La réactivité des communes après le passage du cyclone Bingiza en février fut un autre exemple de succès. Tous les Fokontany sous projet ont envoyé leurs rapports aux comités communaux GRC qui les ont approuvés et transmis au Bureau national de gestion des risques et des catastrophes (BNGRC).

Les informations transmises au BNGRC ont permis d’établir un bilan des dégâts causés par le cyclone et d’organiser des distributions de riz pour venir en aide aux victimes.

Ce travail est effectué par le Catholic Relief Services dans le cadre du Programme de renforcement des capacités nationales et locales en GRC et en collaboration avec le programme VNU. Le financement est assuré par le  Bureau de Prévention des Crises et du Relèvement (BCPR) du PNUD.

Parallèlement, le PNUD développe une approche nationale avec la création d’un master en GRC en partenariat avec l’Université d’Ankatso à Antananarivo où 40 étudiants sont actuellement en cours de formation.